L'Épicerie

ACCUEIL



QUESTION DU PUBLIC



ENQUÊTES ET REPORTAGES



ENTREVUES



TRUCS DE L'ÉPICERIE



SAVIEZ-VOUS QUE...



RECETTES ET CARNET D’ADRESSES



TEST DE GOÛT ET BANC D'ESSAI



OUI, MAIS...



LA CHIMIE DANS VOTRE ASSIETTE



ÉQUIPE

RECHERCHE
 rechercher un mot ou une expression
ARCHIVES
2001 à 2004
SAISONS PLUS RÉCENTES
2009 et plus





- Les pouvoirs antioxydants du thé -
Chaque seconde, on boit dans le monde 15 000 tasses de thé. Cette boisson fait partie de l'alimentation quotidienne des Asiatiques depuis des siècles et sa popularité s'étend maintenant à tous les continents, non seulement pour son goût, mais aussi en raison de ses bienfaits sur la santé.

En plus d'être une bonne source de vitamine C et B2, le thé contient du bêta-carotène et des minéraux comme le calcium, le magnésium, le cuivre et le zinc.

Le thé vert est le préféré des Asiatiques. Mais, au Canada, notre héritage britannique nous a davantage familiarisés avec le thé noir.

Depuis quelques années, des recherches démontrent que certains thés ont des propriétés anticancéreuses. Le docteur Richard Béliveau a mené une de ces études : « On a trouvé un ensemble de sites d'actions des polyphénols dans le thé qui bloque le développement tumoral, empêchant la tumeur de s'approvisionner en vaisseaux sanguins. La tumeur n'ayant pas d'oxygène, ni de glucose de sucre pour se développer, elle meurt par asphyxie. »

Les catéchines sont des molécules qui jouent ce rôle anticancéreux. Ce sont de puissants antioxydants qui aident également à prévenir les maladies inflammatoires et coronariennes.

Pour savoir si c'est le thé noir ou le thé vert qui contient le plus de catéchines, l'Épicerie, en collaboration avec les chercheurs de l'Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels de l'Université Laval, a fait tester huit marques de thé.

Notre analyse


Nous avons choisi trois thés noirs en sachets et un thé noir en feuilles, ainsi que trois thés verts en sachets et un thé vert en feuilles. Les échantillons ont été infusés d'abord pendant 30 secondes, puis pendant 3 minutes et, enfin, pendant 5 minutes. À l'aide d'un appareil à la fine pointe de la technologie, les chercheurs de l'INAF ont mesuré avec précision la quantité de catéchines contenues dans les thés.

Résultat : aucun des thés noirs ne contient de catéchines. Elles ont été détruites pendant le procédé de séchage. Seuls les thés verts ont des catéchines. En outre, c'est le thé vert en feuilles qui est le grand gagnant de nos analyses, puisqu'il contient cinq fois plus de catéchines que les autres thés verts analysés.

Laurent Bazinet, professeur à l'Université Laval: « Le thé vert est la plante qui a le plus de catéchines dans le règne végétal. Elles représentent entre 10 % et 30 % de la matière sèche de la feuille. »

Mais encore faut-il attendre que le thé ait infusé suffisamment longtemps. C'est vraiment la durée de l'infusion qui fait la différence. Quand on ne fait que plonger la poche de thé dans l'eau chaude, il n'a pas le temps de libérer d'antioxydants.

Quant aux sachets de thé vert, ils sont bien commodes. Mais, si on les compare au thé vert en feuilles, ils ne libèrent pas beaucoup d'antioxydants, même après cinq minutes d'infusion. Pour la mise en sachets, on doit hacher les feuilles de thé, ce qui fait perdre les précieuses catéchines.

Tirer profit des antioxydants

Lorsqu'on fait infuser le sachet plus longtemps, on obtient plus d'antioxydants, mais on obtient aussi plus de caféine.

Monique Lacroix, professeur à l'INRS, suggère de faire infuser le thé 30 secondes dans une très petite quantité d'eau, pour ainsi en sortir la caféine, puis de jeter cette eau et de mettre le même sachet de thé dans une nouvelle tasse d'eau. Les antioxydants, qui prennent plus de temps à se dissoudre, seront toujours là.

Et le prix?

Une tasse de thé noir fait avec un sachet revient entre 3 ¢ et 10 ¢, avec du thé noir en feuilles, elle coûte 25 ¢, et avec du thé vert en feuilles, elle coûte aux alentours de 1 $.

Ajouter du sucre ou du citron dans le thé ne modifie pas ses propriétés antioxydantes. Par contre, mieux vaut éviter de mettre du lait. En outre, pour libérer le maximum d'antioxydants, il est préférable de ne pas entasser les feuilles dans la boule à thé. Les spécialistes recommandent plutôt de les laisser dans la théière et de passer le thé au tamis au moment de servir.

On recommande de boire trois tasses de thé par jour, de préférence entre les repas, car il influence l'absorption de calcium. Pour ceux qui n'aiment pas le thé vert ou qui ne veulent pas trop en boire, une portion de fruits colorés, comme les bleuets, les framboises ou les raisins, reste une excellente source d'antioxydants.



 [Les pouvoirs antioxydants du thé]

Hyperliens
De nouvelles armes contre le cancer
Article du magazine Forum de l'Université de Montréal

Le site du thé
Site personnel

Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels de l'Université Laval



Haut de la page



* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes