L'Épicerie

ACCUEIL



QUESTION DU PUBLIC



ENQUÊTES ET REPORTAGES



ENTREVUES



TRUCS DE L'ÉPICERIE



SAVIEZ-VOUS QUE...



RECETTES ET CARNET D’ADRESSES



TEST DE GOÛT ET BANC D'ESSAI



OUI, MAIS...



LA CHIMIE DANS VOTRE ASSIETTE



ÉQUIPE

RECHERCHE
 rechercher un mot ou une expression
ARCHIVES
2001 à 2004
SAISONS PLUS RÉCENTES
2009 et plus





- Les sardines -
Savez-vous d’où vient l’expression: « tassés comme des sardines »? Il paraît qu’à l’époque, l’huile dans laquelle on conservait les sardines était plus chère que les sardines elles-mêmes. Donc, on avait intérêt à bien serrer ce petit poisson qu’on disait « du pauvre ».

La sardine tire son nom de la Sardaigne, une petite île au large de l’Italie, où jadis elle fut pêchée en abondance. Il s’agit d’un poisson qui vit en banc dans la Méditerranée, l’Atlantique et le Pacifique.

Parce qu’elle compte plusieurs espèces différentes, on la retrouve sous d’autres appellations comme sardinettes, sardines de sprat, ou pilchard pour les Français.

Quant à la « sardine canadienne », pêchée dans nos eaux et principalement mise en conserve par la compagnie Brunswick, elle n’est pas véritablement une sardine. La « sardine canadienne » est en réalité un petit hareng. La loi canadienne sur l’étiquetage regroupe une vingtaine d’espèces de petits poisson sous le terme générique sardine, dont certains poissons de la famille des harengs.

Sardine-santé!

Pour Michel Lucas, chercheur à l’Université Laval et Gaspésien de surcroît, le poisson est un véritable passeport-santé! « Plus on consomme de poisson, plus la diminution de mortalité cardio-vasculaire est importante », explique-t-il. Selon lui, on peut arriver à des résultats similaires en consommant du poisson tous les jours qu’en ingérant tous les jours une pilule pour réduire son taux de cholestérol. M. Lucas croit qu’en combinant les deux, il est possible d’obtenir encore de meilleurs résultats.

Il est démontré que les oméga-3 de type DHA et EPA contenu dans la chair de certains poissons jouent un rôle important dans la prévention d’une multitude de problèmes cardiovasculaire, en plus de contribuer à atténuer les symptômes de la dépression et de l’arthrite. Ils favorisent aussi le développement du cerveau des bébés. Et bonne nouvelle: la sardine contient beaucoup d’oméga-3.

Sur le marché, on retrouve une grande variété de sardines en conserve. Sur certaines de ces conserves, la teneur en oméga-3 est indiquée. Il faut toutefois savoir que ces informations sont basées sur une moyenne.

Pour en savoir plus, l'épicerie a donc testé dans un laboratoire indépendant 6 échantillons des marques les plus courantes. Chaque portion de 100 gr de sardines, sans compter l’huile, contient entre 1,3 et 3,3 grammes d’oméga-3.

Selon Michel Lucas, la quantité minimum d’oméga-3 à consommer par jour est de 500 mg . Ainsi, consommer par exemple 100 grammes de sardines, une portion raisonnable, donne de l’oméga-3 pour 2 à 3 jours. « Donc, si vous en consommez 2 à 3 fois par semaine, vous êtes protégé de plusieurs problèmes de santé », conclut M. Lucas.

L’épicerie a aussi envoyé en laboratoire plusieurs échantillons de sardines fraîches et surgelées. On y retrouve des taux d’oméga-3 de 3 à 6 grammes, des taux exceptionnels, deux fois plus importants que la meilleure conserve de sardine.

Pourquoi de tels résultats? Plus un poisson est gros, plus il accumule de matière grasse, donc plus il contient d’oméga-3. Le moment de la pêche importe aussi: la portion de matières grasses dans les sardines est à son maximum dans la période d’août à septembre. Elle est au plus bas au mois d’avril, au moment où elle fraie.

Alors, si on recherche des oméga-3, la sardine mérite vraiment notre attention. La sardine en conserve est un choix pratique et a bon goût. Comme on mange les os du poisson, il s’agit aussi d’une bonne source de calcium. Mais si on décide de la manger grillée, vaut-il mieux l’acheter fraîche ou surgelée?

Sardine frâche et sugelée

Pour Antoine Ribeiro, de chez Poissonnier Antoine, il es préférable d’acheter la sardine surgelée. « Mieux vaut un poisson congelé frais qu’un mauvais frais qui a voyagé », soutient-il.

Un sac de près de 1 kilo de sardines surgelées coûte 3,50 $. La même quantité de sardines fraîches revient à environ 12 $. En conserve, on peut payer aussi peu que 89 ¢, et jusqu’à 6,99 $ la boîte, pour des produits dits haut de gamme.

La sardine est à la base un plat de tous les jours pour bien des gens, mais elle peut aussi se parer de ses plus beaux atours dans les restaurants portugais, comme le fait Héléna, du Portus Calle, à Montréal.

La sardine a un goût très prononcé. De plus, comme la sardine est généralement cuite entière, les abats lui donnent plus de goût. Héléna ajoute des poivrons grillés à son poisson, ainsi qu’un filet d’huile d’olive. Elle l’apprête également en filets pour ceux qui préfèrent ne pas voir la tête du poisson.






 [Les sardines]

Hyperliens
Tout sur... la sardine
L'intern@ute

Fruits de la mer
Comment apprêter la sardine



Haut de la page



* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes