L'Épicerie

ACCUEIL



QUESTION DU PUBLIC



ENQUÊTES ET REPORTAGES



ENTREVUES



TRUCS DE L'ÉPICERIE



SAVIEZ-VOUS QUE...



RECETTES ET CARNET D’ADRESSES



TEST DE GOÛT ET BANC D'ESSAI



OUI, MAIS...



LA CHIMIE DANS VOTRE ASSIETTE



ÉQUIPE

RECHERCHE
 rechercher un mot ou une expression
ARCHIVES
2001 à 2004
SAISONS PLUS RÉCENTES
2009 et plus





- Les noix rances, un mal qui persiste -
Il y a deux ans, L'épicerie a enquêté sur la fraîcheur des noix de Grenoble. Les résultats ont été décevants.

L'amande de la noix est riche en protéines, en antioxydants, en vitamines et en minéraux. Elle est aussi très calorique: 677 calories pour 100 g. La noix de Grenoble contient également beaucoup de gras oméga-3.

Anne-Marie Roy, nutritionniste: « Les acides gras oméga-3 aident énormément à prévenir les maladies cardiaques. Leur consommation aide à assouplir les vaisseaux sanguins, à faire baisser le niveau de cholestérol dans le sang. [.] Ils sont très, très précieux, et on n'a qu'à prendre 3 à 4 cuillérées à soupe de noix de Grenoble par jour pour avoir notre dose de gras oméga-3 pour la journée. »

Mais les gras oméga-3 sont très fragiles, et ils s'oxydent rapidement. En s'oxydant, ils vont même produire des substances toxiques.

Pour les fins de notre enquête, nous avions fait analyser au laboratoire des échantillons de noix sous différentes formes et vendus dans différents emballages. Toutes les noix en écales ont passé le test.

En revanche, 9 des 10 échantillons de noix en moitiés, en morceaux et émiettées présentaient un certain degré de rancissement. Quatre des neuf échantillons présentaient un état de détérioration très avancé.

Danger d'oxydation

Plus la noix est manipulée, plus elle devient fragile à l'oxydation. Lorsqu'on voit sur un paquet de noix hachées qu'il vient de Chine, il faut donc se méfier.

Paul Angers, du département des sciences des aliments et de nutrition de l'Université Laval: « Si ce sont des noix qui viennent de Chine, [..] le transport a été assez long, quelques mois. En plus, les noix ont été émiettées sur place avant l'importation. C'est certain que la qualité, on peut la mettre en doute. Avec cette information, moi je laisserais le produit sur la tablette. »

Le problème tient, en partie, au type d'emballage. Compte tenu de leur fragilité, les noix en morceaux devraient être vendues dans un emballage scellé sous vide. Pourtant, on trouve souvent les noix dans des contenants qui favorisent leur rancissement.

La nutritionniste Anne-Marie Roy: « Du moment qu'on sait que ça fait un petit bout de temps que la noix est là, même si elle ne sent pas rance, on est mieux de ne pas prendre de chance et de mettre ça aux poubelles. »

Suivi de l'enquête

Deux ans après ce reportage, nous avons voulu vérifier si les noix vendues dans les supermarchés et les fruiteries étaient de meilleure qualité.

Pour ce faire, L'épicerie a fait analyser 18 autres échantillons de noix, en coque, en morceaux, hachées et émiettées, en vrac, en sac ou en contenants de plastique. On a constaté une légère amélioration pour les noix en morceaux: 2 lots étaient rances, les 9 autres étaient bons.

En revanche, les noix hachées et émiettées sont toujours d'aussi mauvaise qualité. Tous nos échantillons manifestaient des signes évidents de rancissement. Comme il y a deux ans, les noix en coque sont les grandes gagnantes. Ce sont donc celles que nous vous recommandons d'acheter.

Pour nous aider à distinguer une bonne noix d'une mauvaise, nous avons fait goûter les noix testées à Jacinthe Fortin et à son équipe du Centre de recherche et de développement sur les aliments.

Jacinthe Fortin: « Une noix de Grenoble fraîche a une saveur très peu prononcée de noisettes, un peu sucrée. Le sucré, on le perd lorsque le produit vieillit. Elle est aussi croquante, pas molle. On doit choisir une noix à la chair ivoire opaque et éviter d'acheter une noix grisâtre et dont la chair est translucide. »

Jacinthe Fortin recommande également de renifler l'emballage après l'avoir ouvert. Si on sent tout de suite l'odeur de peinture à l'huile, c'est un indice de manque de fraîcheur. Il faut alors retourner le produit au magasin. À la maison, il faut conserver les noix au réfrigérateur, ou mieux, au congélateur, dans des contenants hermétiques.



 [Les noix rances, un mal qui persiste]

Hyperlien
Notre reportage sur les noix diffusé le 11 avril 2003



Haut de la page



* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes