L'Épicerie

ACCUEIL



QUESTION DU PUBLIC



ENQUÊTES ET REPORTAGES



ENTREVUES



TRUCS DE L'ÉPICERIE



SAVIEZ-VOUS QUE...



RECETTES ET CARNET D’ADRESSES



TEST DE GOÛT ET BANC D'ESSAI



OUI, MAIS...



LA CHIMIE DANS VOTRE ASSIETTE



ÉQUIPE

RECHERCHE
 rechercher un mot ou une expression
ARCHIVES
2001 à 2004
SAISONS PLUS RÉCENTES
2009 et plus





ÉMISSION DU MERCREDI 30 MAI 2007
- Les filtres à eau -
Christine Sauvageau
La première chose à faire lorsque vous achetez un filtre, c’est de vérifier s’il est certifié. Christine Sauvageau, vice-présidente du secteur de l’eau au Réseau Environnement, recommande au consommateur de choisir un produit certifié par la National Science Fondation (NSF). Vous trouverez le logo NSF sur l’emballage. Cette fondation américaine a développé des tests rigoureux pour vérifier les performances d’appareils comme les filtres à eaux. Selon Christine Sauvageau, les produits certifiés par la NSF ont été bien testés et sont fiables.

Pour l’eau potable, il existe deux normes NSF: la norme 42, qui touche le traitement du goût et des odeurs, et la norme 53, qui s’applique aux normes de santé. Si vous cherchez un filtre qui élimine le plomb dans l’eau, il faut donc choisir un produit portant l’indication NSF 53 et vérifier s’il a été testé pour le plomb. Cela est indiqué sur l’emballage.

Les modèles que nous avons retenus

Il existe divers systèmes domestiques de filtration de l’eau potable. Nous avons retenu deux types de filtres: les pichets et les dispositifs à monter directement sur le robinet.

Quel que soit le modèle que vous choisissez, vous devez l’utiliser avec de l’eau saine, exempte de contamination microbiologique. Christine Sauvageau explique que ces filtres, souvent composés de charbon actif, n’éliminent pas ce type de polluants, et peuvent même stimuler la prolifération des bactéries, des virus ou d’autres organismes pathogènes.

Christine Sauvageau nous explique comment fonctionne le système qu’on fixe au robinet. Il est d’un usage simple, mais il ne faut surtout pas y mettre de l’eau chaude. La cartouche peut s’endommager au contact de la chaleur. Une fois abîmée, elle cesse de fonctionner correctement. La cartouche endommagée peut même contaminer l’eau au lieu de l’assainir, en libérant les polluants comme le plomb, accumulés dans le filtre.

L’autre type de filtre que nous avons retenu est le pichet. Il en existe différents modèles. Nous vous en présentons deux. Le premier a son réservoir au-dessus du filtre. Il suffit donc de remplir le réservoir avec l’eau du robinet. L’eau s’écoule doucement au travers du filtre pour remplir le pichet. Le deuxième filtre se branche directement au robinet. L’eau est filtrée presque instantanément, à cause de la pression de l’eau, et le pichet se remplit rapidement.

Les filtres à même le robinet et les pichets coûtent entre 30 et 60 $. Cependant, il faut dépenser entre 100 et 150 $ par année en cartouches de recharge.



 [Regarder le reportage]




Haut de la page



Error processing SSI file

- Les filtres à eau -

Christine Sauvageau
La première chose à faire lorsque vous achetez un filtre, c’est de vérifier s’il est certifié. Christine Sauvageau, vice-présidente du secteur de l’eau au Réseau Environnement, recommande au consommateur de choisir un produit certifié par la National Science Fondation (NSF). Vous trouverez le logo NSF sur l’emballage. Cette fondation américaine a développé des tests rigoureux pour vérifier les performances d’appareils comme les filtres à eaux. Selon Christine Sauvageau, les produits certifiés par la NSF ont été bien testés et sont fiables.

Pour l’eau potable, il existe deux normes NSF: la norme 42, qui touche le traitement du goût et des odeurs, et la norme 53, qui s’applique aux normes de santé. Si vous cherchez un filtre qui élimine le plomb dans l’eau, il faut donc choisir un produit portant l’indication NSF 53 et vérifier s’il a été testé pour le plomb. Cela est indiqué sur l’emballage.

Les modèles que nous avons retenus

Il existe divers systèmes domestiques de filtration de l’eau potable. Nous avons retenu deux types de filtres: les pichets et les dispositifs à monter directement sur le robinet.

Quel que soit le modèle que vous choisissez, vous devez l’utiliser avec de l’eau saine, exempte de contamination microbiologique. Christine Sauvageau explique que ces filtres, souvent composés de charbon actif, n’éliminent pas ce type de polluants, et peuvent même stimuler la prolifération des bactéries, des virus ou d’autres organismes pathogènes.

Christine Sauvageau nous explique comment fonctionne le système qu’on fixe au robinet. Il est d’un usage simple, mais il ne faut surtout pas y mettre de l’eau chaude. La cartouche peut s’endommager au contact de la chaleur. Une fois abîmée, elle cesse de fonctionner correctement. La cartouche endommagée peut même contaminer l’eau au lieu de l’assainir, en libérant les polluants comme le plomb, accumulés dans le filtre.

L’autre type de filtre que nous avons retenu est le pichet. Il en existe différents modèles. Nous vous en présentons deux. Le premier a son réservoir au-dessus du filtre. Il suffit donc de remplir le réservoir avec l’eau du robinet. L’eau s’écoule doucement au travers du filtre pour remplir le pichet. Le deuxième filtre se branche directement au robinet. L’eau est filtrée presque instantanément, à cause de la pression de l’eau, et le pichet se remplit rapidement.

Les filtres à même le robinet et les pichets coûtent entre 30 et 60 $. Cependant, il faut dépenser entre 100 et 150 $ par année en cartouches de recharge.



 [Regarder le reportage]