L'Épicerie

ACCUEIL



QUESTION DU PUBLIC



ENQUÊTES ET REPORTAGES



ENTREVUES



TRUCS DE L'ÉPICERIE



SAVIEZ-VOUS QUE...



RECETTES ET CARNET D’ADRESSES



TEST DE GOÛT ET BANC D'ESSAI



OUI, MAIS...



LA CHIMIE DANS VOTRE ASSIETTE



ÉQUIPE

RECHERCHE
 rechercher un mot ou une expression
ARCHIVES
2001 à 2004
SAISONS PLUS RÉCENTES
2009 et plus





- Les moulins à café à meules -
Nous testons cinq moulins à café en compagnie de Marie-Claude Dessureault, directrice de la qualité et de la technologie des infusions chez Van Houtte, et Richard Clermont, directeur technique chez Van Houtte.

Pour moudre le café, il existe des moulins à meules et des moulins à lame. Ces derniers ont une hélice qui, tournant à très haute vitesse, fait éclater le grain presque par explosion. Le moulin à meules, pour sa part, fonctionne selon le même principe que l'ancien moulin à farine.

Une meule est fixe et l'autre, rotative. L'écart entre les meules permet de moudre le grain plus ou moins finement. Les moulins à meules produisent une mouture plus uniforme, mais surtout, comme ils ne surchauffent pas le café, les saveurs ne s'évaporent pas.

Nos spécialistes ont préféré le moulin de marque Braun.

Marie-Claude Dessureault: « Incontestablement, on a trouvé que le Braun, à tous les points de vue, était supérieur aux quatre autres moulins. » Il fournit une mouture de qualité constante, ne surchauffe pas le café et est très facile à utiliser. « Vous avez le choix [entre] 14 moutures différentes [.] C'est [.] très facile de faire le choix, et c'est indiqué quelle mouture correspond à quelle méthode d'infusion. »

Le moulin Delonghi est celui qui surchauffe le plus, parfois à plus de 40 degrés Celsius. C'est aussi le plus bruyant, et il n'est pas facile d'utilisation.

Le désavantage du moulin Westinghouse est qu'il ne permet pas d'obtenir de mouture expresso.

Marie-Claude Dessureault: « Ça va faire une bonne mouture pour une cafetière filtre, pour une cafetière bodum, à la rigueur, mais il est plus limité dans les variétés de moutures. » Il est également un peu difficile à manipuler, mais il n'est pas cher, c'est pour cela qu'on lui accorde une mention spéciale. Le Westinghouse surclasse facilement les moulins à lame de même catégorie de prix.

Le Persona, pour sa part, obtient la palme du meilleur rapport qualité-prix. Il permet d'obtenir une mouture constante et homogène, mais il chauffe un peu plus que le Braun. C'est quand même un excellent achat.

Le moulin Kenmore permet d'obtenir une bonne mouture. Toutefois, il est un peu moins exact. Marie-Claude Dessureault: « La mouture filtre est toujours un peu plus fine que ce qu'elle devrait être ». De plus, il chauffe un peu le café et il n'est pas facile de faire la sélection entre les différentes sortes de moutures.

Marie-Claude Dessureault rappelle que tous ces moulins ont un réceptacle qui peut être dévissé et lavé au lave-vaisselle. Il est important de nettoyer régulièrement les huiles du café qui s'accumulent dans le réceptacle.

Sachez également que les moulins ne sont pas des réceptacles pour conserver le café. Celui-ci doit être toujours gardé dans un contenant hermétique, au congélateur de préférence.




 [Les moulins à café à meules]

Hyperlien
Les moulins à café à hélice
Un reportage de L'Épicerie



Haut de la page



* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes