Imprimer cette page

Mardi 14 janvier 2020 4:59 HNE

En profondeur

Un vent d'opposition

Mise à jour le lundi 5 mai 2008 à 13 h 25
Envoyer à un ami

 

Un vent d'opposition

Journaliste : Isabelle Vaillancourt

Dans presque tous les pays où des projets d'éoliennes ont vu le jour, des mouvements d'opposition ont pris naissance, surtout en Europe, où l'énergie éolienne est en pleine expansion.

Les critiques concernent, pour la plupart, la destruction du paysage. Les opposants déplorent aussi que les projets profitent à de gros promoteurs et que très peu d'emplois liés à ce type d'énergie soient créés. La pollution sonore des éoliennes est également montrée du doigt.

En France, certaines personnes supportent mal les éoliennes dans leur environnement. C'est d'ailleurs le pays d'Europe où il y a la plus forte opposition. La fédération nationale Vent de Colère! manifeste son désaccord.

Des citoyens inquiets

Sans être catégoriquement opposés aux projets d'éoliennes, les Québécois voient d'un mauvais oeil la prolifération de cette énergie verte. Ils se soucient de la préservation de leur qualité de vie.

Les citoyens des zones rurales s'interrogent sur les répercussions des éoliennes sur leur milieu de vie. Ils se questionnent sur le bruit, la défiguration du paysage, le prix payé aux agriculteurs et les ravages faits aux terres agricoles. La rapidité du développement est aussi questionnée, et les intervenants craignent l'improvisation dans ce dossier.

D'ailleurs, un important colloque sur l'avenir de l'énergie éolienne s'est tenu en octobre 2006 à Rimouski. Les participants ont alors formulé le souhait de voir naître des projets de plus petite envergure. Cela permettrait aux habitants des communautés concernées d'en tirer profit.