Logo de l'épicerie
Émission du mercredi 11 août 2004 à 20 h
 REGARDER CETTE ÉMISSION
Émissions précédentes
Animatrice
Animatrice
RECHERCHE

 


SAQ Terroir d'ici

[reportage du 16 juin 2004]

La boutique de la SAQ du Marché Atwater ressemble en apparence à toutes les autres boutiques. Mais ce qu'il faut savoir c'est qu'elle est spécialisée dans les produits du terroir. On y retrouve en effet plus de 215 produits de 57 producteurs québécois. Marie-Josée Taillefer a rencontré Louise Riopel, analyste et responsable des produits du terroir à la Société des alcools du Québec pour en savoir davantage.

Pourquoi une succursale consacrée aux produits des terroirs?

Lorsque la Régie des alcools, des courses et des jeux a mis fin à la vente de produits alcoolisés sur le site des marchés publics, privant ainsi de points de vente tous les petits producteurs de ce type de produits, la SAQ a offert aux différents fournisseurs la possibilité d'être vendus dans ses succursales.

Qu'est-ce que ça veut dire exactement?

Au Québec, on compte 57 producteurs, pour environ 215 produits des terroirs québécois. Ils sont disponibles à la succursale SAQ Terroir. Il y a des agences Terroirs à Drummondville, à Saint-Jean et à La Pocatière qui offrent des espaces où l'on retrouve une variété limitée de produits. On retrouve aussi, dans 70 succursales SAQ Sélection et 124 succursales SAQ Classique, une section dédiée aux produits du terroir québécois. Mme Riopel précise que l'implantation de ces produits se fera progressivement dans toutes les autres succursales, selon les demandes de réaménagement de ces succursales.

Comment choisit-on les produits?

La SAQ a d'abord rencontré plus de 110 fournisseurs potentiels pour les informer de son projet d'ouvrir la SAQ à leurs produits. Jusqu'à maintenant, 57 fournisseurs ont été retenus. Afin de sélectionner les produits des terroirs, la SAQ se base sur les critères utilisés pour l'ensemble de ses produits.

1. Une analyse de la composition chimique qui doit atteindre les standards des produits internationaux. Il peut y avoir jusqu'à 70 analyses par produit;

2. Un examen de l'étiquette pour valider les informations affichées;

3. Une dégustation à l'aveugle pour la couleur, le nez et le goût.

Est-ce qu'on refuse beaucoup de produits?

Selon Mme Riopel, environ 25 % des produits présentés sont rejetés pour des raisons diverses. Mais, il arrive souvent qu'après cette évaluation, les producteurs améliorent leur produit et se présentent à nouveau devant le comité de sélection.

Quels sont les produits les plus populaires?

Les produits à base de pommes viennent en tête de liste, avec 65 % des ventes, suivis des vins, qui représentent 17 % des ventes. Les petits fruits et le miel se partagent le reste.

 Autres reportages
 

La préparation du foie gras
Terroir urbain

Du sirop d'érable aux marchés publics

De très grandes serres
Le marché Atwater
Une définition du terroir
• L'entreposage des fruits et légumes
• La poissonnerie Coralli
Les fleurs comestibles
Les ateliers de la chocolaterie Heyez
Les bonbons au sirop d'érable de Formidérable
Le service de traiteur pour écoliers
Les conserves de viande
Cuisiner dans un service de garde
Le pain pita
La viande de cheval
La poule de Cornouailles
La Mère poule
Un jeune chef à l'œuvre
Les chariots d'épicerie
La viande biologique
Le bœuf Highland
Le gâteau aux fruits de Suzanne Lapointe
La canneberge
Le miel

La Boucanerie Chelsea
Le beurre de pois
Les bonbons
Le cerf rouge d'élevage
Santropol roulant
La fudgerie artisanale
Un biscuit-déjeuner pour écoliers
Des conserves réussies
Le flétan d'élevage
L'émeu
Banc d'essai gastronomique des Laurentides
Un camp d'été pour apprentis cuisiniers
Pour les reportages de la saison 2002-2003, consultez notre section «Archives»

 

 

 

MARIE-JOSÉE TAILLEFER et DENIS GAGNÉ nous font découvrir...