Logo de l'épicerie
Émission du mercredi 11 août 2004 à 20 h
 REGARDER CETTE ÉMISSION
Émissions précédentes
Animatrice
Animatrice
RECHERCHE

 


Assemblage d'un barbebcue

[reportage du 28 avril 2004]

Qu'est-ce qui, sans en avoir l'air, est plus compliqué à monter qu'un meuble de style IKEA? Un barbecue! L'épicerie a assemblé, avec les experts Daniel et François Marsolais, de l'École polymécanique de Laval, cinq barbecues, soit deux barbecues de table et trois réguliers.

Le premier barbecue est le modèle 1002-4, de la marque Sterling, payé 148 $ chez Rona L'entrepôt. Le nombre de BTU (British Thermal Unit) est de 35 000. Les BTU indiquent, entre autres, l'énergie nécessaire pour augmenter les degrés de chaleur de votre barbecue.

 

Les experts ont mis une heure pour effectuer le montage. Daniel Marsolais: «C'est un produit quand même assez rigide. Considérant le nombre de boulons qu'on a posés, je m'attendais à quelque chose d'un peu plus lâche que ça. On a un barbecue honnête, quoique… je suis un peu déçu des briquettes qui manquent. Je pensais qu'on en aurait assez pour se fier au manuel d'instructions. Il en manque quatre ou cinq pour vraiment les tasser.»

 

Le deuxième appareil est de marque Thermos, le modèle Grill 2 Go, de 10 000 BTU, payé 174,99 $ chez Canadian Tire. Le temps d'assemblage a été de 10 minutes.

Daniel Marsolais: «Il est supposé être prémonté. […] La surprise est à l'intérieur […], c'est une plaque chauffante, le brûleur est déjà installé, c'est déjà ça de sauvé.»

 

Le troisième est le Centro Bronze 3000 RT, de 35 000 à 53 000 BTU. Il est vendu 229,99 $ chez Canadian Tire. Les experts ont mis 1 heure 15 minutes pour l'assembler.

Daniel Marsolais: «Franchement, ce montage a été assez compliqué, même si toutes les étapes sont [indiquées]. Le seul problème, c'est que c'est tellement petit pour mes yeux. Je ne voyais pas bien, et on a échappé une ou deux étapes, mais, finalement, le résultat est bon.»

 

Centro Bronze 3000 RT

Thermos Grill 2 Go

Sunshine Legend 4

 

Le barbecue Weber Q, payé 278 $ chez Reno-Dépôt, dégage 12 000 BTU. Le barbecue a été assemblé en cinq minutes.

Daniel Marsolais: «Je pense qu'on va se sauver du montage parce que, d'après les instructions, il arrive tout monté.» François Marsolais: «C'est davantage un vrai barbecue qu'une plaque à chauffer.» Daniel Marsolais: «Je le trouve un peu cher pour un barbecue de table, mais il est bien fait. Il faut l'essayer. […] C'est en l'essayant qu'on va le savoir.»

 

Et finalement, le modèle Legend 4, de Sunshine, payé 399 $ chez Rona L'entrepôt. Il dégage 45 000 BTU. Le temps d'assemblage a été de 1 heure 30 minutes.

Daniel Marsolais: «Première chose qu'on remarque: il est assez lourd. Quelqu'un qui achète ça aura de la difficulté à le sortir du magasin. C'est loin d'être évident. […] Une seule grosse boîte de 165 livres, c'est lourd. Et ce n'est pas encore entré sur le patio.» Après le montage, les experts sont restés avec des pièces, sans trouver l'endroit où elles allaient.

 

Selon ces experts, assembler un barbecue peut représenter un défi pour une personne seule. Certaines quincailleries offrent d'assembler votre barbecue pour un montant variant de 30 $ à 50 $. Une solution qui pourrait être retenue, selon les experts, pour une personne qui n'aime pas bricoler.

La semaine prochaine, L'épicerie passe en revue les capacités techniques des cinq barbecues.

 

Hyperliens :

École polymécanique de Laval

 Autres reportages
 

La préparation du foie gras
Terroir urbain

Du sirop d'érable aux marchés publics

De très grandes serres
Le marché Atwater
Une définition du terroir
• L'entreposage des fruits et légumes
• La poissonnerie Coralli
Les fleurs comestibles
Les ateliers de la chocolaterie Heyez
Les bonbons au sirop d'érable de Formidérable
Le service de traiteur pour écoliers
Les conserves de viande
Cuisiner dans un service de garde
Le pain pita
La viande de cheval
La poule de Cornouailles
La Mère poule
Un jeune chef à l'œuvre
Les chariots d'épicerie
La viande biologique
Le bœuf Highland
Le gâteau aux fruits de Suzanne Lapointe
La canneberge
Le miel

La Boucanerie Chelsea
Le beurre de pois
Les bonbons
Le cerf rouge d'élevage
Santropol roulant
La fudgerie artisanale
Un biscuit-déjeuner pour écoliers
Des conserves réussies
Le flétan d'élevage
L'émeu
Banc d'essai gastronomique des Laurentides
Un camp d'été pour apprentis cuisiniers
Pour les reportages de la saison 2002-2003, consultez notre section «Archives»

 

 

 

MARIE-JOSÉE TAILLEFER et DENIS GAGNÉ nous font découvrir...