Retour à la page d'accueil

Quel âge a la Terre ? (1 de 2)

C’est à la fin du 19e siècle que Sir William Thomson, dit Lord Kelvin, un grand physicien anglais, présente une première estimation scientifique de l’âge de la Terre. Il s’inspire de ses nombreux travaux sur la thermodynamique.

Lord Kelvin émet l’hypothèse que la Terre a commencé comme une boule de feu, c’est-à-dire une masse de roche en fusion, à une température d’environ 1200o Celsius. Connaissant le volume de la Terre, il calcule que, pour qu’elle atteigne la température que l’on enregistre aujourd’hui, elle doit se refroidir depuis 100 à 120 millions d’années.

En réalité, même si elle ne fait pas son âge, la Terre est beaucoup plus vieille qu’elle ne paraît.

Pourtant, cet horizon de 100 à 120 millions d’années reste beaucoup trop court pour exoliquer tous les phénomènes géologiques. D’autant plus que, pour plusieurs millions d’années, la Terre aurait été trop chaude pour posséder une couche froide et stable en surface. Il ne reste donc que quelques dizaines de millions d’années à peine pour expliquer la formation des continents et des océans, l’érosion des berges, la formation des canyons et la lente accumulation des strates fossilifères.

suite

 


 
D'après une chronique de Solange Gagnon, journaliste et Jeannita Richard, réalisatrice
Adaptation pour Internet : Jean-Charles Panneton, Karine Boucher et Isabelle Montpetit