Retour à la page d'accueil


 

 

 

Le béhaviorisme (1 de 2)

Pendant que neurologues et psychanalystes poursuivent leurs recherches de façon indépendante, un physiologiste russe, Ivan Pavlov, va aborder la question d’une toute autre façon. Ses recherches n’ont, a priori, rien à voir avec la pensée ou l’esprit. C’est l’étude du processus de la digestion chez les animaux qui l’intéresse. Les conditions qui provoquent les sécrétions des glandes salivaires sont au cœur des observations. Après plusieurs essais de différentes natures, notre expérimentateur entreprend l’expérience qui va le rendre célèbre.

Avant de nourrir un chien, Pavlov lui fait entendre une sonnerie. Puis quand il reçoit le morceau de viande, l’animal salive. Cette expérience est reprise pendant plusieurs jours consécutifs. Pavlov cesse de lui donner de la viande mais continue de lui faire entendre le son de cloche. Même sans le morceau de viande, le chien continue de saliver.

Pavlov vient de découvrir le réflexe conditionné. Cette découverte va avoir d’énormes répercussions.

Suite page (2 de 2)

 

 
D'après une chronique de Solange Gagnon, journaliste et Jeannita Richard, réalisatrice
Adaptation pour Internet :
Jean-Charles Panneton et Karine Boucher