Retour à la page d'accueil







Déjà, dans l’Antiquité, les astronomes soupçonnent que la Terre est ronde. C’est ainsi qu’ils expliquent qu’un bateau qui vogue sur la mer disparaisse à l’horizon.

Mais c’est l’astronome grec Eratosthène, trois siècles avant Jésus-Christ, qui le premier a fourni la preuve de la rondeur de la Terre. Deux piquets et un disciple lui ont suffi à faire sa démonstration.

À midi, au solstice d’été, Eratosthène plante l’un des piquets à Alexandrie. C’est le moment de l’année où le soleil se trouve à son point le plus haut dans le ciel. Eratosthène note que le piquet projette une ombre sur le sol.

Au même moment, son disciple plante un piquet identique à Syène, une ville située quelques centaines de kilomètres plus loin. Le piquet ne projette aucune ombre.

La Terre ne peut donc pas être plate. Si c’était le cas, les observations faites à la même heure seraient les mêmes partout.

Encore plus remarquable : en comparant les angles des ombres et la distance entre les piquets, Ératosthène a calculé la circonférence de notre planète: 40 000 km. Une erreur d’une centaine de kilomètres seulement. Une force de raisonnement remarquable...

 

       
 
D'après une chronique de Solange Gagnon, journaliste et Jeannita Richard, réalisatrice
Adaptation pour Internet : Karine Boucher et Isabelle Montpetit