Le majestueux fleuve Saint-Laurent


Le fleuve Saint-Laurent est le berceau de la vie humaine au Québec : plus de 80 % de la population vit sur ses rives. Dans notre imaginaire collectif, il prend sa place de richesse unique au monde, surtout depuis que nous en avons réduit la pollution à coup de grands efforts.

Pourtant, le niveau des Grands Lacs baisse depuis plus de cinq ans et le débit du fleuve Saint-Laurent diminue d'année en année. Certes, les précipitations de l’été 2000 ont pu rétablir temporairement les niveaux d’eau dans le fleuve, mais dans plusieurs des Grands Lacs, le niveau d’eau est tout de même demeuré sous la normale. La sécheresse de l'été 2001 a encore empiré la situation.

Or, les modèles climatiques suggèrent que la situation pourrait devenir bien pire, si le réchauffement de la planète se poursuit : en face de Montréal, le débit moyen du Saint-Laurent pourrait diminuer de moitié!

Lors de la dernière glaciation, la mer de Champlain s’étendait d’Ottawa jusqu’à Québec immergeant ainsi toute la vallée du Saint-Laurent. D’ici quelques années, il pourrait n’y avoir qu’un petit court d’eau, semble-t-il, à cause des changements climatiques. D’ailleurs, on peut déjà observer certains impacts de cette transformation.

Dossier préparé en septembre 2001