Un modèle informatique permet de faire le lien entre les niveaux d’eau et la biologie


Environnement Canada étudie de façon extensive l’effet du niveau de l’eau sur les rives du Saint-Laurent. On a entrepris de confectionner un modèle informatique du fleuve, un outil de simulation unique au monde qui fera le lien entre la biologie et les niveaux d’eau. Jean-François Cantin et Jean Morin sont les principaux artisans de ce simulateur de l’environnement fluvial : « En faisant monter le niveau (virtuellement), on va avoir telle superficie de milieux humides, telle superficie de frayères. Il va y avoir tel impact sur telle espèce, etc. ». Ce modèle permettra de mesurer, quantitativement et qualitativement, les impacts sur la flore et la faune des décisions à prendre, dans le futur, sur la gestion de l’eau du Saint-Laurent, par exemple sur la gestion des barrages de Moses-Saunders et de Beauharnois.

  On pourra prévoir l’impact des changements sur les espèces
      Prochaine pageintroduction