Des rapides près de Montréal


Le bassin hydrographique des Grands Lacs (en gris)

Aux abords de Montréal, c'est à coup de kilomètres cubes que l'eau douce dévale chaque semaine les rapides de Lachine. De l'eau pure, qu'on peut presque boire sans traitement ! Toute cette eau nous vient des Grands Lacs, un formidable bassin qui contient presque le quart de toutes les réserves d'eau douce renouvelable de la planète.


Les Grands Lacs ont un talon d'Achille : c'est leur grandeur qui est trop importante par rapport au bassin qui les alimente. Sur toute cette immense surface, l'eau s'évapore. Résultat : 80% de l'eau qui tombe dans le bassin des Grands Lacs retourne à l'atmosphère sans jamais parvenir au Saint-Laurent.

Notre fleuve si majestueux évacue chaque année à peine un centième du volume d'eau douce des Grands Lacs !

Pour en savoir plus :

Niveau des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent

Ce site présente des graphiques mensuels des niveaux d’eau par rapport à la moyenne, à partir des données de Pêches et Océans Canada.

Great Lakes Environmental Research Laboratory Online data sets (NOAA) (site en anglais)

Vous trouverez dans ce site des banques de données et des informations journalières sur les conditions des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent, notamment le niveau d’eau et le taux de pollution.

      Prochaine pageintroduction