La musique dans la tête de Beethoven

La spécialisation du cerveau

Le son et le cortex auditif

Un gabarit musical ?

Cartographier le cerveau
musical

L'étude clinique

L'imagerie musicale

Le point sur la recherche

Références

Au moment où Beethoven a complété sa neuviéme symphonie, il ne pouvait pas en entendre une seule note : il était complétement sourd. La musique qu'il a écrite se trouvait tout entiére dans sa tête.

Remarquable? Certainement! Mais pas seulement parce qu'il était un compositeur de génie.

Beethoven possédait, à un trés haut niveau, la faculté de percevoir les mélodies sans réellement les entendre. D'imaginer des piéces musicales, tant en évoquant leur souvenir qu'en les inventant de toutes piéces.

Cette habileté n'est que l'une des nombreuses qui fascinent les psychologues et les neurologues qui s'intéressent à la maniére dont les gens créent et traitent la musique. Le cerveau humain, croient-ils, semble conçu pour créer, traiter et se rappeler les mélodies aussi facilement que le langage.

imprimer

 

 

--- Réalisateur: Pascal Gélinas Journaliste: Michel Rochon Adaptation Internet: Geneviéve Martel, Luc LaVigne

 

 

DÉCOUVERTE