Logo des 11es Championnats du monde aquatiques
1 USA 17 15 7 39
2 AUS 13 8 4 25
3 CHN 5 5 7 17
5 CAN 3 4 3 10
PlongeonNatationPlongeonNage synchroWater-polo

1 m finale hommes
Alexandre le Grand

CP Photo/Ryan Remiorz
CP Photo/Ryan Remiorz

21 juillet 2005 - Il y avait Alexandre le Grand, l'empereur et envahisseur d'une partie de l'Europe, du Moyen-Orient et de l'Asie dans les années 300 avant Jésus-Christ.

Il y a maintenant Alexandre le Grand, l'athlète, qui détient maintenant la triple couronne mondiale du plongeon. Jusqu'à samedi, en fait, jour de la finale du 10 m qui permettra de trouver un remplaçant au champion de Barcelone à la tour.

Moins de 48 heures après avoir décroché le titre mondial au 3 m, Alexandre Despatie a conquis la médaille d'or du 1 m aux Championnats du monde FINA. Qu'on se le tienne pour dit: le Québécois est l'ennemi numéro 1 en Chine... et le sera jusqu'aux Jeux olympiques de Pékin, en 2008.

« Je ne peux pas expliquer ce qui s'est passé. J'étais prêt, a lancé l'homme à battre aux journalistes curieux de connaître son secret. Tout ce que je sais, c'est que cette semaine, je suis à mon plus haut niveau en carrière. »

Hyper concentré

Encouragée par une foule bruyante et partisane, qui a même bondi de son siège pour lui signaler son affection et son appréciation lors du sixième et dernier plongeon, le plongeur de 20 ans a été fidèle à lui-même en restant totalement concentré sur son travail.

Premier à l'issue des préliminaires et des demi-finales, Despatie a conservé la tête grâce à un score de 489,69 points. Il a devancé les Chinois Xiang Xu (445,68 pts) et Wang Feng (445,56 pts), deux « guerriers », a dit le Québécois au sujet de ses adversaires respectivement champions de la discipline en 2001 et 2003.

« C'était dur de se concentrer. À un moment donné, je me suis vu en train de gagner... mais la compétition n'était pas encore terminée! » a-t-il confié, pour expliquer l'ambiance surréaliste qui régnait dans le stade de plongeon de l'île Sainte-Hélène.

Un 2e record

À l'instar du 3 m, Despatie a encore une fois enregistré la note la plus haute de l'histoire. Sauf qu'en plongeon, les records ne sont pas homologués en raison des conditions changeantes.

Saut après saut, le Québécois a sans cesse creusé l'écart avec ses rivaux. Les juges lui ont accordé 4 notes parfaites de 10 durant la finale, dont 3 pour son 5e plongeon. Au cours de toute la compétition, il a obtenu 9 sauts au-dessus de 80 points.

« J'ai battu mon record personnel trois fois au cours de la journée », a avoué Despatie qui, au-delà de la médaille, était beaucoup plus fier de cette nouvelle marque. « On m'a appris à dépasser mes limites. Je veux battre mes propres records. Il y a toujours place à l'amélioration », lance celui qui, dès septembre, retrouvera la tour de 10 m à l'entraînement, après un an d'absence en raison d'une blessure.

Prochain objectif pour le double champion de Montréal? Une Coupe du monde... en Chine, et les Jeux du Commonwealth à Melbourne, en mars. Des Jeux où tout a commencé pour lui, en 1998, avec une victoire à la tour à Kuala Lumpur.

Ross éliminé en préliminaires

L'autre Canadien en lice, Reuben Ross, a subi l'élimination durant la phase préliminaire. Sa 15e place ne lui a pas permis de passer aux demi-finales où seuls les 12 meilleurs plongeurs étaient conviés.