Logo des 11es Championnats du monde aquatiques
1 USA 17 15 7 39
2 AUS 13 8 4 25
3 CHN 5 5 7 17
5 CAN 3 4 3 10
PlongeonNatationPlongeonNage synchroWater-polo

Canada
Michel Larouche fait son mea culpa

 

Michel Larouche
Michel Larouche

21 juillet 2005 - Vingt-quatre heures après avoir tenu des propos virulents à l'égard d'Émilie Heymans et de sa performance lors de la finale du 10 m, l'entraîneur Michel Larouche a rencontré la presse, de son propre gré, pour s'excuser.

Larouche n'a pas lu les journaux, écouté la radio ou regardé la télévision. Mais quand des gens de son entourage lui ont rapporté ce qui avait été dit dans les médias, il n'en revenait tout simplement pas. En fait, sous le coup de l'émotion, il ne se souvenait plus vraiment de ce qu'il avait dit.

« Après l'épreuve d'hier, j'étais une boule d'émotions. Je suis un gars très émotif. Je veux m'excuser auprès d'Émilie. C'est inacceptable de ma part. Je suis un entraîneur expérimenté. Je ne peux pas accepter ça de moi et je vais faire quelque chose pour ça. Je vais me faire le plaisir de me pénaliser moi-même », a déclaré Larouche, sans toutefois élaborer sur sa punition.

L'entraîneur du club CAMO a tenu à préciser qu'Heymans n'avait pas négligé l'entraînement et qu'elle s'était préparée de façon adéquate, malgré son retour aux études.

« J'ai beaucoup de respect pour Émilie. À mon avis, elle est la meilleure athlète au monde à la plateforme de 10 m. Elle a travaillé très fort cette année. Les décisions (études) qu'elle a prises depuis le début de l'année, je les ai endossées totalement. Elle s'est présentée cette année à tous les entraînements. Elle travaillait très fort durant les entraînements. J'ai utilisé le mot « intensité », mais intensité en plongeon veut dire constance. Son niveau de constance était environ de 3 sur 5, et c'était bon pour le temps que l'on a eu. La seule chose finalement que je disais hier, c'est que j'aurais aimé ça avoir 2-3 semaines de plus. Ça aurait été fantastique. Mais malgré tout, je suis pas mal fier de ce qu'elle a fait et je lui dis bravo. »

Évidemment, depuis mercredi, Heymans n'a pas reparlé à son entraîneur... ni aux médias, sauf à Radio-Canada.ca.

« Je comprends qu'elle ne veuille pas me parler en ce moment. J'ai essayé de l'approcher, mais ça n'a pas fonctionné. J'espère juste que ça va ouvrir un peu plus les portes pour être capables de discuter. »

Une histoire à suivre donc.