Logo des 11es Championnats du monde aquatiques
1 USA 17 15 7 39
2 AUS 13 8 4 25
3 CHN 5 5 7 17
5 CAN 3 4 3 10
NouvellesNatationPlongeonNage synchroWater-polo

Mustapha Larfaoui
Une très bonne note à Montréal

 

Mustapha Larfaoui
Mustapha Larfaoui

29 juillet 2005 - À moins de deux jours de la conclusion des XIes Championnats du monde FINA, Montréal reçoit une très belle médaille. Le président de la FINA, Mustapha Larfaoui, louange le comité organisateur et la ville de Montréal pour la réussite de cet événement.

« Je me dois de féliciter le comité organisateur et ceux qui ont sauvé les championnats, disons le maire Gérald Tremblay et la ministre Liza Frulla », explique Larfaoui à Radio-Canada.ca, après la remise des médailles en water-polo féminin.

Le dirigeant de l'une des plus puissantes organisations sportives au monde a également remercié l'équipe qui a donné un second souffle à une compétition qui, pendant un moment, a failli être présentée à Athènes, à Moscou ou à Berlin.

« Le comité organisateur a été plus qu'à la hauteur. Honnêtement, je ne peux relever aucun point faible. C'était un pari extrêmement difficile à relever, car ils n'ont pas profité de plusieurs mois pour tout mettre en place. Je crois qu'il s'agissait d'un beau défi et que Montréal a réussi. Dimanche, à la conclusion des championnats, on dira certainement que le pari est remporté. »

Larfaoui, qui est à la tête de FINA depuis 1988, vit ses 6es mondiaux depuis qu'il dirige cette fédération. « Montréal fait partie des meilleures organisations. Tout a été fait et réalisé. Puis, lorsque je parle aux athlètes, ils me disent qu'ils aiment leur séjour en sol canadien. »

Un héritage important pour Montréal

Pour le président Larfaoui, les générations à venir profiteront du passage des championnats à Montréal.

« Il s'agit d'une occasion rêvée pour le développement des sports aquatiques à Montréal, qui n'avait pas connu de grands événements depuis les Jeux olympiques de 1976. Les Montréalais sont également tombés amoureux du water-polo, un sport qu'ils ont découvert avec beaucoup d'enthousiasme. La magnifique médaille de bronze de l'équipe canadienne féminine représente d'ailleurs l'un de mes coups de coeur des championnats. »

Un cinquième mandat

Larfaoui a été réélu pour un cinquième mandat comme président de la FINA, vendredi. L'Algérien de 74 ans quittera donc Montréal avec le sentiment du devoir accompli. Ses dirigeants et lui auront pris la bonne décision en redonnant à Montréal l'organisation des XIes Championnats du monde FINA.