Blogues

Vincent Lalande

Vincent


Jour 3 – le 17 août 2016


Depuis hier après-midi on visite des sites commerciaux qui appartiennent au conseil de bande de la réserve.

Nous commençons premièrement par la station de traitement d’eau qui est gérée par Edward Black. Cette station fournit l’eau pour tout le village et est équipée d’un système de pouvoir intégré, en cas de panne d’électricité.

Ce matin, le groupe se rend à un garage industriel pour rencontrer deux mécaniciens, Lloyd et Pete ainsi qu’un gérant, James. Ceux-ci sont responsables pour l’entretien de 12 camions lourds ainsi que deux chargeuses (loaders) et trois autobus d’école.

Ces deux endroits sont très impressionnants. Ils créent du revenu pour la réserve.  Ils démontrent qu’il est possible que la réserve soit auto-suffisante. Le conseil de bande négocie des contrats miniers pour transporter le minerai de la mine au moulin. De cette façon, ils s’intègrent dans le secteur privé pour ensuite réduire leurs dépendances du gouvernement fédéral.

En discussion avec Lloyd McLaren, un passionné de l’histoire de la région, il m’explique que dans sa culture, la bénédiction du gibier se fait au moment de la récolte (chasse), comparativement à la culture de l’homme blanc qui bénit son repas trois fois par jour. Aussi, le respect de la terre et du gibier est primordial. Jamais personne ne gaspille. On se sert de tout et on partage toujours avec les ainés du village.

 

Lloyd

En fin d’avant-midi on visite le site original de l’emplacement de la réserve en 1985.  Ceci est épouvantable car on dirait un simple petit site de camping sauvage: cependant ces gens (5 familles) ont vécus à cet endroit pendant quelques années dans des tentes de prospecteurs, hiver comme été.  Le courage et la volonté que ceci a dû prendre ??

 

1985

En après-midi, on fait une visite spirituelle avec June Black (Buffalo Woman). C’est une cérémonie de la pipe qui permet très peu de photo et/ou de vidéo.

Cependant ce qui me surprend énormément, c’est qu’elle nous encourage de partager sa pipe avec elle. Dans un autre circonstance dans ma vie, je me suis trouvé avec un autre ainé, qui pour lui, la pipe elle-même était sacrée et qu’elle ne devrait jamais être touchée par personne d’autre que le propriétaire.

Buffalo Woman me semble très chaleureuse. Elle prend son rôle d’aîné à cœur et elle nous fait sentir très à l’aise……..une séance très touchante, toujours dans le thème de remerciement……intense………

 

À tantôt les ami(e)s!

Lac Wahgoshig
Lac Wahgoshig

 

pleine lune
Pleine lune

Lac Perry sous la pleine lune


Photos