Blogues

Mariette Carrier-Fraser

Mariette


Jours 3 et 4 – les 17 et 18 août 2016
Deux autres journées bien remplies!


Depuis le début de nos activités sur la réserve, nous avons eu l’occasion de rencontrer quelques-uns des employés dont les fonctions sont essentielles au mieux-être physique et économique de leur milieu.

Au centre de gestion de la qualité de l’eau, l’eau y est analysée régulièrement et traitée au besoin, condition essentielle pour le maintien d’une communauté en santé. Dans le garage où tous les véhicules sont maintenus et réparés, les employés sont aussi très engagés et se dévouent à maintenir tout l’équipement en excellente condition et ne comptent pas les heures quand les choses pressent! Si un véhicule est en panne, le Conseil de bande et les individus risquent de perdre des revenus qui sont essentiels au développement économique de la réserve. Dans chacun de ces milieux de travail on y entraîne de jeunes apprentis qui s’intéressent à ce genre de métier et qui assumeront sans doute la relève au cours des années à venir. Ce fût vraiment agréable d’avoir la chance de parler avec ces équipes et de voir à quel point elles ont un sens de fierté et de responsabilité personnelles face à leur travail.

Mais les diverses séances traditionnelles sont vraiment un point saillant de nos journées sur la réserve. Que ce soit la cérémonie du feu sacré, la cérémonie de la pipe sacrée et la séance dans la hutte de sudation (Sweat lodge!) on y rend hommage et on exprime notre reconnaissance au Créateur en tout et pour tout. Tout ce qui existe, tout ce qui nous entoure, tout ce que nous avons nous a été donné par le Créateur.

Chaque chose a une profonde signification dans la culture algonquine. Dans cette culture, chaque chose a un esprit. Les rêves donnent accès aux ancêtres et au monde des esprits. Comme nous expliquent les grand’mères et les aînés, il est possible de communiquer avec les ancêtres mais ce pouvoir n’est pas donné à tous. Même pour les personnes choisies par le Créateur, plusieurs années sont souvent nécessaires pour pouvoir apprendre les rituels et les pratiques spirituelles  pour accéder au monde des esprits et connaître la voie du Créateur!

J’écoute attentivement, j’observe, je tente de comprendre, je participe activement aux séances traditionnelles, je garde un esprit ouvert mais je ne prétends pas comprendre la signification profonde de cette culture algonquine. Et je souhaite vraiment qu’à la fin du projet (le 27 août) je pourrai démontrer une plus grande ouverture d’esprit et au moins parler de façon plus intelligente de cette culture complexe et qui demeurera toujours belle mais mystérieuse pour moi.

Au cours de l’après-midi du 18 août, visite au lac Wahgoshig, où la réserve a tenté de s’installer en 1985. Je tiens simplement à partager certaines photos avec vous afin que vous puissiez également apprécier le charme et la beauté de ce site.

20160824-_D8C6270

20160824-_D8C6244

20160824-_D8C6251

_D8C6259

20160824-_D8C6300

Et le vendredi 19 août? Journée de congé et de repos! Mais je vous reviens samedi!

 


Photos