Accéder à l'accueil de la zone télévision de radio-canada.ca.

Minuit, le soir, diffusée le jeudi à 21 heures 30

Accéder à la section Auteur et Réalisateur Retour à l'accueil Accéder à la section Émission Accéder à la section ÉquipesAccéder à la section Écrivez-vousAccéder à la section ExtrasAccéder à la section Personnages

Personnages

Julie Perreault interprète Fanny Campagnolo.

[Julie Perreault]

Fanny, en cette troisième saison, termine la reconstruction entreprise dans la deuxième année. Le décès de son frère Nino, le départ de Yan pour la Californie (départ suivant les multiples tromperies qu’il lui a fait subir) et la maladie cardiaque de son père l’ont amenée à réfléchir sur la place qu’occupaient les hommes dans sa propre vie. Elle réalise ainsi que tout son rapport au mâle avait été modelé sur son propre désir de conquérir son père

Ces événements sont capitaux pour Fanny. D’une part, elle fait le deuil (figuré) de Paolo, renonçant à tout jamais à un paternel juste et authentique; d’autre part, elle se met en mode « Pause » au niveau affectif, refusant de s’engager avec quiconque avant d’avoir fait le ménage dans sa tête et son cœur.  Bien sûr, le « quiconque », dans ce cas, a un nom: Marc! Fanny a besoin de redéfinir son identité, de refaire son espace. Et comme elle est consciente qu’une telle démarche ne peut, en bout de ligne, se réaliser qu’en étant relationnel avec quelqu’un, Fanny se lance dans un projet dont l’énoncé seul est pour le moins étrange: se faire une meilleure amie! Fanny n’a plus, depuis des années, d’amis véritables, trop occupée à opérer ses bars, ce qui la condamne à des horaires qui rendent le fait de socialiser un peu difficile. Or, elle sent au plus profond d’elle-même que c’est d’une amitié dont elle a besoin, un type de relation qui lui permettrait de se rebâtir sans que le poids de l’amour ne vienne créer de distorsions. 

Cette troisième saison de Minuit, le soir nous présente une Fanny assez différente de ce qu’elle était auparavant. Consciente qu’elle ne peut se définir uniquement par son travail, la jeune femme s’ouvre à des activités plus ludiques; ce faisant, elle devient plus légère, moins contrôlante dans son rôle de patronne et plus ouverte sur les autres et sur le monde.