Athlétisme - Triathlon

Tremblay abandonne, Findlay en pleurs

Paula Findlay a terminé le triathlon des Jeux de Londres en pleurs. Paula Findlay a terminé le triathlon des Jeux de Londres en pleurs.  Photo :  PC/Frank Gunn

Dure journée pour les Canadiennes au triathlon samedi. Après l'abandon de Kathy Tremblay en raison d'une chute en vélo, Paula Findlay a péniblement terminé la course, en pleurs, répétant à ses entraîneurs et partisans : « Je suis désolée, je suis désolée. »

Findlay, 23 ans, a finalement terminé au 52e et dernier rang en vertu d'un temps de 2 h 12 min 9 s. Promise à un bel avenir, la jeune athlète a été blessée à la hanche en 2011. Sa convalescence a écourté sa préparation en prévision des Jeux de Londres.

« Je n'avais plus rien dans les jambes, j'ignore ce qui s'est passé, a déclaré Findlay. J'ai pensé abandonner après le premier tour de course, mais je savais que plusieurs de mes amis avaient passé une nuit blanche pour me regarder. »

L'athlète d'Edmonton s'est confondue en excuse après sa contre-performance.

« Ce n'est pas le résultat auquel je m'attendais, mais les Jeux olympiques sont imprévisibles, a-t-elle poursuivi. Je suis vraiment désolée pour tout le monde au Canada. Je savais que franchir la ligne d'arrivée valait mieux que d'abandonner. Il y a tant de personnes qui me soutiennent. Je suis entourée d'une équipe fantastique et j'aurais souhaité pouvoir les rendre plus fiers.

« Je sais que de nombreuses personnes avaient des attentes élevées envers moi, et je suis désolée de n'avoir pu les atteindre aujourd'hui. »

Whitfield blâme l'organisation

Quant à la chute de la Québécoise Kathy Tremblay, son coéquipier Simon Whitfield a pris sa défense et il a blâmé l'organisation de l'événement pour sa déconvenue.

« Nous constatons des chutes à répétition au même endroit, [il est] irresponsable de la part des organisateurs de la course de ne pas régler le problème », a déclaré Whitfield sur son compte Twitter.

La photo d'arrivée du triathlon féminin des Jeux de Londres La photo d'arrivée  Photo :  AFP/HO

Malgré la déception des Canadiennes, l'arrivée des athlètes a fourni une bonne dose d'excitation et de suspense. Après 1,5 km de nage, 43 km de vélo et 10 km de course, la Suisse Nicola Spirig et la Suédoise Lisa Norden ont franchi le fil d'arrivée au coude-à-coude.

Les deux athlètes ont terminé à égalité selon les temps officiels, soit 1:59:48. Il a fallu la photo d'arrivée pour les départager, et l'or est allé à Spirig.

Spirig et Norden se sont livré un sprint infernal dans la dernière ligne droite, laissant sur place l'Australienne Erin Densham et l'Américaine Sarah Groff qui, pour sa part, venait de réaliser une courageuse remontée pour rejoindre les trois meneuses.

Triple championne d'Europe, Spirig procure ainsi une première médaille à la Suisse à Londres. Elle devient également la deuxième championne olympique suisse de la discipline après le sacre de Brigitte McMahon à Sydney (2000).

Larguée par Spirig et Norden, l'Australienne Erin Densham (1:59:50) a finalement terminé 3e, 2 secondes derrière le sprint endiablé.