Natation

Une dernière course en bronze pour Hayden

Brent Hayden Brent Hayden  Photo :  PC/Frank Gunn

Brent Hayden ne pouvait pas conclure sa carrière au 100 m libre de plus belle façon, avec une médaille olympique.

Hayden, qui mettra un terme à sa carrière d'athlète le 12 août, le soir de la cérémonie de clôture, a permis au Canada de décrocher une nouvelle médaille de bronze, mercredi.

La médaille de bronze du nageur britanno-colombien est le meilleur résultat canadien de l'histoire sur cette distance aux Jeux olympiques.

Hayden, vice-champion du monde de la spécialité, a parcouru la distance en 47 s 8/10. Il a terminé à 28 centièmes du nouveau champion olympique, l'Américain Nathan Adrian.

L'Australien James Magnussen, de Port McQuarie, a mis la main sur l'argent avec un temps de 47,53, tandis que le Français Yannick Agnel, triple médaillé à Londres, a fini au pied du podium.

Les États-Unis ne s'étaient pas imposés dans le 100 m libre aux JO depuis Matt Biondi en 1988 à Séoul.

Sixième des demi-finales, Hayden a connu un excellent départ pour se maintenir parmi les premiers pendant toute la course. Le vice-champion du monde de la distance a franchi les 50 premiers mètres au 2e rang, à un centième seulement d'Adrian.

« Je ne pensais jamais que je pouvais aimer autant le couloir 7. Ce soir, il fallait que je puise au plus profond de moi. Physiquement, je n'étais pas si rapide. Mais spirituellement et émotivement, j'avais un petit extra », a dit Hayden qui a embrassé son bloc de départ au terme de l'épreuve.

Il y a quatre ans, en 2008, Hayden faisait figure de favori en tant que champion du monde du 100 m libre. La gifle avait été sévère quand il n'avait pas franchi les demi-finales.

Hayden était le premier Canadien à accéder à la finale de cette épreuve depuis Richard Pound en 1960. Pound avait pris le 6e rang aux Jeux de Rome. Ironiquement, c'est Pound lui-même qui a remis la médaille de bronze à Hayden.

Les Canadiennes 4es au relais 4 x 200 m

Les États-Unis ont remporté une 18e médaille dans la piscine londonienne avec l'or au relais 4 x 200 m libre féminin. Les Américaines ont terminé devant les Australiennes et les Françaises.

Qualifiées 3es, les Canadiennes n'ont pas été en mesure de maintenir le rythme en finale. Barbara Jardin, Samantha Cheverton, Amanda Reason et Brittany Maclean ont pris le 4e rang.

« J'ai complètement manqué mon départ. Mes jambes tremblaient et je suis restée trop longtemps sur le bloc », a commenté Jardin, de Montréal.

« Il y a eu beaucoup de temps avant que le signal de départ soit donné. Ce n'est pas une excuse, car c'était la même chose pour tout le monde. Finir 4e, c'est le meilleur classement jamais obtenu par le relais 4 x 200 m libre canadien dans l'histoire, alors nous sommes très contentes. »

Record du monde hongrois

Le Hongrois Daniel Gyurta a fracassé le record mondial du 200 m brasse. Gyurta a franchi la distance en 2 min 7 s 28/100 dans la finale de l'épreuve.

L'ancienne marque de 2:07,31 appartenait à l'Australien Christian Sprenger depuis le 30 juillet 2009.

Gyurta, double champion du monde, a terminé devant le Britannique Michael Jamieson (2:07,43). Le Japonais Ryu Tateishi a décroché le bronze (2:08,29).

À l'instar de Michael Phelps au 400 m QNI, le Japonais Kosuke Kitajima a échoué dans sa tentative de gagner l'or trois fois dans la même épreuve. Comme l'Américain, il a échoué au pied du podium.

Autre victoire chinoise

Au 200 m papillon féminin, la Chinoise Jiao Liuyang a procuré une autre médaille d'or à son pays.

Jiao a parcouru la distance en 2:04,06 pour devancer l'Espagnole Mireia Belmonte Garcia (2:05,25) et la Japonaise Natsumi Hoshi (2:05,48).

La Canadienne Audrey Lacroix n'avait pas franchi les demi-finales.

Soni imite Gyurta

L'Américaine Rebecca Soni a également établi une nouvelle marque mondiale au 200 m brasse, mais en demi-finales par contre.

Soni a arrêté le chrono à 2:20 pour se réapproprier le record sur la distance. La Canadienne Annamay Pierse avait abaissé la marque de Soni en demi-finales des mondiaux de 2009 en nageant en 2:20,12.

L'Ontarienne Martha McCabe a assuré sa place dans la finale de jeudi avec le 7e temps, en 2:24,09.

Pas assez pour Wilkinson et Oriwol

Julia Wilkinson a enregistré le 13e temps des demi-finales du 100 m libre. La Canadienne a nagé en 54,25. La Néerlandaise Ranomi Kromowidjojo a réussi le meilleur chrono en 53,25. L'Américaine Jessica Hardy a été la dernière qualifiée en 53,86.

Wilkinson a connu un bon départ, mais elle a été incapable de rattraper ses adversaires. Elle a terminé 7e de sa vague.

Le Canadien Tobias Oriwol n'a pu se qualifier pour la finale du 200 m dos. Il a terminé 14e des demi-finales dominées par les Américains Tyler Clary et Ryan Lochte.

Au 200 m QNI masculin, le plus grand médaillé de l'histoire olympique, Michael Phelps, a franchi une autre étape en accédant à la finale. Il a réalisé le 3e temps des demi-finales, derrière son compatriote américain Ryan Lochte et le Hongrois Laszlo Cseh.

Le Canadien Andrew Ford a fini 8e et dernier de cette vague relevée. Il conclut donc ses JO au 15e rang.