Le monde arabe en mutation

Le printemps arabe a traversé les saisons, mais perdu de son innocence. En Égypte, la révolution qui avait porté au pouvoir les Frères musulmans les en a chassés à peine un an plus tard, remettant l’autorité suprême à nouveau entre les mains d’un militaire. 


En Syrie, la guerre s’éternise et les morts se comptent par dizaines de milliers, tandis que les insurgés de l’État islamique (EI) étendent leur emprise à l’Irak voisin. Les milices libyennes, pour leur part, continuent le combat et menacent maintenant la capitale, Tripoli.