Les Incontournables

100 livres d'ici à lire
une fois dans sa vie

Les incontournables

Le Tour de Foglia et chroniques françaises

Détail de la couverture du livre « Le tour de Foglia et chroniques françaises » de Pierre Foglia.

Pierre Foglia
Vélo Mag | Éditions La Presse

Recueil de chroniques consacrées au vélo écrites par Pierre Foglia, ce livre s'adresse autant aux adeptes du sport qu'aux profanes, qui peuvent apprécier le don de conteur qui fait la réputation du chroniqueur du quotidien montréalais La Presse. Passionné de vélo, Pierre Foglia a couvert le Tour de France à huit reprises entre 1992 et 2003. Il nous fait vivre la célèbre course cycliste en décrivant les coureurs, les victoires et l'effort, le scandale du dopage et la beauté du code d'honneur. Regroupés par thèmes, ses textes - parfois actualisés par un bref commentaire - composent souvent de véritables petits récits et portraits, échelonnés sur plusieurs années. Illustré par l'artiste Pierre Pratt, Le Tour de Foglia parle surtout de vélo, mais aussi de la campagne française, des gens, de la vie et un peu de la mort, entre autres dans le récit de l'accident fatal d'un jeune coureur italien, en 1995. Foglia a annoncé sa retraite dans sa chronique du 28 février 2015.

EXTRAIT

« Le 22 juillet 2003, à Luz Ardiden : si je ne pleure pas aujourd'hui, quand Lance Armstrong sort des nuages en danseuse au sommet de ces Pyrénées si belles, si je ne pleure pas quand il surgit comme expulsé du ventre de cette foule profuse, si je ne pleure pas quand il tombe, si je ne pleure pas quand il se relève, et qu'il passe à un cheveu de rechuter en déchaussant, si je ne pleure pas, je fais quoi? Je prends des notes? » — Extrait de « Le Tour de Foglia et chroniques françaises » de Pierre Foglia

Jean-Philippe Wauthier, l'animateur de « La soirée est encore jeune » sur ICI Radio-Canada Première.

Ce livre a été suggéré par :

Jean-Philippe Wauthier
LA SOIRÉE EST ENCORE JEUNE
ICI RADIO-CANADA PREMIÈRE
Samedi et dimanche 17 h


J'ai eu la chance de grimper les Alpes à vélo à quelques reprises, et la sensation d'effort et de pure émotion ne se retrouve pas facilement une fois de retour sur nos routes québécoises. Mais en ouvrant ce recueil, qui décrit parfaitement cette intersection entre le sport, les arts, la culture et la science, je réussis à me retrouver en haut du Galibier à rêver au paysage et à l'extraordinaire sentiment de liberté qui envahit tous les cyclistes qui ont la chance de vivre cet instant. Il y a aussi que pour moi, Pierre Foglia, c'est le Tour de France et que le Tour de France, c'est Pierre Foglia. Si, de toutes les pages, vous n'en lisez qu'une, lisez le compte rendu de la victoire d'Armstrong à Luz Ardiden le 22 juillet 2003. Oui, ça parle de Lance Armstrong. De ses exploits. Mais ça importe peu. Parce que dans ce texte se trouve l'essence même du cyclisme et du sport en général, que personne n'a jamais su mieux écrire : le sport, c'est la vie. Tout simplement. Tout extraordinairement.