L'Institut français à Regina

L'avenir de l'Institut français préoccupe la communauté francophone de la Saskatchewan. Celle-ci souhaite que l'Institut puisse gérer lui-même des programmes d'études universitaires crédités et décerner des diplômes.

Les francophones craignent que l’Université renonce à son engagement verbal de changer le statut de l'Institut français, mettre sur pied un baccalauréat en développement communautaire et regrouper les trois entités francophones déjà existantes à l’Université. La communauté fransaskoise tient également à faire partie intégrante des discussions qui mènent aux décisions touchant l’éducation universitaire en français dans la province.

De son côté, l’Université se défend d’ignorer l’opinion des représentants francophones dans le dossier de l’Institut français et réitère que l’Institut a un rôle important à jouer pour pouvoir offrir une éducation supérieure dans les deux langues officielles du pays.

Lire la suite

    • Le nouveau nom de l'Institut français est proposé

      Le nouveau nom de l'Institut français est proposé

      L'Institut français de l'Université de Regina pourrait fusionner avec le Département de français de l'établissement et devenir la Cité universitaire francophone.
    • Le nouveau nom de l'Institut français sera dévoilé au Rendez-vous fransaskois

      Le nouveau nom de l'Institut français sera dévoilé au Rendez-vous fransaskois

      Le nom de la nouvelle entité qui résultera de la fusion de l'Institut français avec le Département de français de l'Université de Regina sera dévoilé la semaine prochaine lors du Rendez-vous
    • L’Institut français consulte la population pour trouver un nom

      L’Institut français consulte la population pour trouver un nom

      La fusion souhaitée par l'Institut français avec le Département de français de l'Université de Regina n'est pas encore approuvée, mais cela n'empêche pas la direction de l'Institut
    • Les Amis de l’Institut français veulent de l’action

      Les Amis de l’Institut français veulent de l’action

      Les Amis de l'Institut français attendent avec intérêt la mise en œuvre des 35 recommandations sur l'avenir de l'Institut français de l'Université de Regina.
    • Sophie Bouffard dirigera l’Institut français à Regina

      Sophie Bouffard dirigera l’Institut français à Regina

      Sophie Bouffard a été nommée pour un mandat de cinq ans à la tête de l'Institut français.
    • Direction de l'Institut français : le dernier candidat en entrevue

      Direction de l'Institut français : le dernier candidat en entrevue

      Le troisième et dernier candidat pressenti pour le poste de directeur à l'Institut français de l'Université de Regina a passé une entrevue lundi auprès d'un comité de sélection formé d'une
    • Direction de l’Institut français : un des candidats se retire

      Direction de l’Institut français : un des candidats se retire

      Le professeur en sciences sociales et en études canadiennes au Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta, Claude Couture, s'est retiré de la course à la direction de l'Institut
    • Début des entrevues pour les aspirants directeurs de l'Institut français

      Début des entrevues pour les aspirants directeurs de l'Institut français

      Le processus d'entrevue a débuté cette semaine pour les quatre candidats au poste de directeur de l'Institut français à Regina. S'affrontent dans la course Emmanuel Alto, Sophie Bouffard,
    • Le statut de l’Institut français doit être clarifié, selon l’ACF

      Le statut de l’Institut français doit être clarifié, selon l’ACF

      L'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) lance un signal d'alarme aux dirigeants de l'Université de Regina : le financement de l'Institut français pourrait être compromis, selon la
    • Institut français : l'étude sur la programmation en français sera dévoilée à l'automne

      Institut français : l'étude sur la programmation en français sera dévoilée à l'automne

      Il faudra attendre quelques mois avant que le contenu d'une étude qui touche la programmation en français à l'Institut français de l'Université de Regina ne soit dévoilé.