CAQ : chaque Québécois aura un médecin d'ici un an

Lili Boisvert
Radio-Canada
Les explications de Michel Rochon

La Coalition avenir Québec promet de fournir à chaque famille du Québec l'accès à un médecin si elle est élue, et ce en misant sur les groupes de médecine familiale.

La formation politique promet d'« inciter de manière dynamique » les médecins qui prennent soin de moins de 1000 patients à augmenter leur volume.

Le candidat de la Coalition avenir Québec, Gaétan Barrette, présenté comme le futur ministre de la Santé par son parti, observe une tendance à la diminution de la prise en charge de patients par les médecins.

Selon les chiffres de la Coalition, la moyenne actuelle de prise en charge est de 700 patients par médecin.

Même si le nombre de patients augmentera par médecin sous un gouvernement caquiste, ceux-ci n'auront pas à travailler plus, affirme le parti, parce qu'ils auront plus de ressources à leur disposition pour les aider dans leur travail.

« Le problème n'est pas les médecins, mais l'organisation », dit Gaétan Barrette. Celui qui a été président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec estime que les médecins de famille de la province sont « top notch ».

« « Nous avons des professionnels de la santé menottés. Menottés par l'indécision gouvernementale. » » — Gaétan Barrette

Un gouvernement caquiste offrirait donc un médecin à chaque citoyen dans la première année de son mandat, « à l'instar des autres pays industrialisés qui ont fait face au même problème », dit M. Barrette.

« Et là, j'entends déjà Yves Premier et Réjean II dire : "c'est simpliste" », continue M. Barrette, rebaptisant le ministre de la Santé sortant, Yves Bolduc, et Réjean Hébert, le candidat du PQ pour les questions de santé. Pourtant, « l'Angleterre fait ça [et] Barack Obama est en train de se faire réélire sur ça », argue-t-il.

Si Yves Bolduc pense que cette proposition est simpliste, alors il considère que Barack Obama est « un simple d'esprit », ajoute-t-il.

« Yé! Appelez tout de suite Stockholm, le prix Nobel, il est ici, en Santé, il s'appelle Bolduc », ironise le candidat de Terrebonne.

N'épargnant pas le Parti québécois, Gaétan Barrette soutient que le parti de Pauline Marois prétendra indûment être en mesure de régler les problèmes du système de la santé. « Le PQ va faire "moi aussi, moi aussi, moi aussi", comme dans les têtes à claques », dit-il, tout en ne faisant rien, selon lui, parce que le PQ ne se préoccupera que de l'enjeu de la souveraineté.

Yves Bolduc hausse les épaules

Le ministre de la Santé du Québec, Yves Bolduc, ne fait pas grand cas des idées avancées par la CAQ. Il estime que Gaétan Barrette n'invente rien en déposant ces propositions, dont plusieurs sont déjà en place, dit-il. « Le Dr Barrette a accouché d'une petite souris, il parle de chose que nous faisons depuis des années. »

Reste un fait incontournable, dit-il: le Québec manque de médecins. Fouetter ceux qui sont là comme le propose la CAQ, juge-t-il, ne donnera rien.

Yves Bolduc

« Il nie qu'il manque des médecins de famille alors que tout le monde sait que c'est un fait. »

Quant aux groupes de médecine familiale, son gouvernement en a mis de nombreux en place, avec des résultats, déclare Yves Bolduc.