Débat des chefs à quatre le 19 août

Info en continu

Pauline Marois (PQ), Jean Charest (PLQ), François Legault (CAQ), Françoise David (QS). Pauline Marois (PQ), Jean Charest (PLQ), François Legault (CAQ), Françoise David (QS).

Un débat des chefs à quatre aura lieu le 19 août prochain. Le débat télévisé est organisé par le consortium des télévisions publiques du Québec, comprenant la Société Radio-Canada et Télé-Québec. Il se déroulera dans les studios de Radio-Canada.

Le chef de la CAQ, François Legault, la chef du Parti québécois, Pauline Marois, et le chef du Parti libéral, Jean Charest, y participeront. Le quatrième chef présent sur le plateau est la coporte-parole de Québec solidaire, Françoise David.

La direction de TVA avait fait savoir mercredi qu'elle ne ferait pas partie du traditionnel consortium des médias qui diffuse le débat des chefs pour la campagne électorale.

Le réseau a choisi de faire cavalier seul et d'opter pour une formule de trois débats, qui exclut Québec solidaire. Ses débats opposeront tour à tour deux des trois chefs des principaux partis, soit ceux du Parti libéral, du Parti québécois et de la Coalition avenir Québec.

Par voie de communiqué, le vice-président de TVA Nouvelles, Serge Fortin, a justifié son choix d'exclure Québec solidaire de ses débats par le fait qu'ainsi, les échanges seraient « plus directs et plus en profondeur entre les trois chefs ».

Québec solidaire avait émis un communiqué plus tôt, qualifiant d'« arbitraire » la décision du réseau TVA de ne pas inviter sa coporte-parole aux débats qu'il organise, déplorant que le réseau de Quebecor se soit retiré du consortium.

« Comment expliquer ce retrait, sinon par leur refus de nous inviter? Cette décision empêche d'offrir une information complète aux électeurs et électrices qui se rendront aux urnes le 4 septembre », soutient Amir Khadir, le député sortant de Québec solidaire dans Mercier.

Radio-Canada et Télé-Québec négocient présentement avec les représentants des partis pour finaliser les derniers détails du débat à venir.