Québec solidaire promet de mener une campagne «positive»

Sophie-Hélène Lebeuf
Radio-Canada

Info en continu

Les porte-parole de Québec solidaire, Amir Khadir et Françoise David. Les porte-parole de Québec solidaire, Amir Khadir et Françoise David.

Arborant tous deux un carré rouge, les coporte-parole de Québec solidaire, Françoise David et Amir Khadir, ont lancé leur campagne mercredi matin sous le thème « Debout ».

À l'instar de la chef péquiste Pauline Marois, ils ont tenu leur point de presse avant le déclenchement officiel de la campagne électorale.

Québec solidaire veut notamment se tenir debout « pour construire le pays qui existe dans nos coeurs », a déclaré Mme David, estimant qu'un Québec « juste, vert, solidaire et souverain » se construisait chaque jour.

Amir Khadir a précisé que la campagne du parti s'articulerait autour de cinq grands thèmes : la pleine maîtrise des ressources naturelles, l'électrification du réseau de transports en commun, l'éducation, notamment avec la gratuité scolaire, la bonification du régime de retraite et la souveraineté.

Le gouvernement libéral a « remis le sous-sol du Québec aux mains des entreprises minières », a notamment déclaré le député sortant de Mercier.

Entourés de candidats de la région montréalaise, les deux porte-parole ont indiqué que ce serait Françoise David qui représenterait la formation au débat des chefs, qui se déroulera à la mi-campagne.

Mme David a estimé avoir des chances « sérieuses » de l'emporter ou d'obtenir de bons résultats dans 15 circonscriptions. Elle a notamment nommé Gouin, où elle se présente pour la troisième reprise contre le député péquiste sortant Nicolas Girard, ainsi que celles de Taschereau, dans la région de Québec, et celles de Rouyn-Noranda et de Hull. M. Khadir a de son côté ciblé les circonscriptions de Laurier-Dorion, Outremont, Hochelaga-Maisonneuve et Sainte-Marie-Saint-Jacques, dont les candidats Andrés Fontecilla, Édith Laperle, Alexandre-Leduc et Manon Massé, étaient d'ailleurs sur scène à leurs côtés.

Interrogée par un journaliste qui évoquait la division du vote souverainiste, Mme David a en outre défendu la pertinence de sa formation.

Entente dans Nicolet-Bécancour et Gouin

La formation ne présentera pas de candidat dans la circonscription de Nicolet-Bécancour, où se présente le chef d'Option nationale, Jean-Martin Aussant, en vertu d'une entente conclue entre les deux partis afin d'éviter de diviser le vote progressiste et souverainiste. En contrepartie, Option nationale n'opposera aucun candidat à Françoise David.

Celle-ci a affirmé que sa formation entendait mener une « campagne positive, une campagne d'idées ». « Nous nous refusons aux publicités négatives, nous nous refusons aux attaques personnelles », a assuré l'ancienne présidente de la Fédération des femmes du Québec.

La formation procédera à son lancement national vendredi, en présence de candidats de la région de Québec. La soirée sera animée par le comédien Paul Ahmarani.

Aux dernières élections, Québec solidaire avait présenté 122 candidats, recueilli 3,78 % du vote populaire à l'échelle de la province et réussi à faire élire un candidat, Amir Khadir, dans Mercier, situé dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Pour me joindre :

sophie-helene.lebeuf@radio-canada.ca