En route vers la présidentielle américaine

Mais qui vote pour Trump?

Yanik Dumont Baron
Radio-Canada
Un rassemblement partisan pour Donald Trump à Valdosta, en Georgie, le 29 février 2016. Un rassemblement partisan pour Donald Trump à Valdosta, en Georgie, le 29 février 2016.  Photo :  GI/Getty Images/Mark Wallheiser

Le message du milliardaire touche bien des gens. Mais qui exactement? Visite dans l'univers étonnamment vaste de Donald Trump.

Yanik Dumont Baron
  Une analyse de Yanik Dumont Baron
TwitterCourriel

Les convulsions qui affligent le Parti républicain confirment le diagnostic : le controversé Donald Trump ne prêche pas dans le désert. Plus de 3 millions d'Américains ont voté pour lui depuis le début de l'année. C'est 1 million de plus que ceux qui ont appuyé Marco Rubio.

Un rassemblement pro-Trump à Valdosta, en Georgie, le 29 février 2016 Un rassemblement pro-Trump à Valdosta, en Georgie, le 29 février 2016  Photo :  GI/Getty Images!Mark Wallheiser

Le cliché, c'est l'homme blanc, âgé, qui n'est pas allé à l'école longtemps. Peut-être un ancien soldat. Peut-être un ouvrier. C'est plus qu'un cliché; les enquêtes réalisées après les votes aux primaires et caucus le confirment.

Ses partisans sont avant tout des gens qui ont souffert de la récession, qui ont été bousculés par la mondialisation. Pensez aux travailleurs du secteur manufacturier, aux employés des restaurants et des boutiques.

Un rassemblement pro-Trump à Tulsa, en Oklahoma, le 20 janvier 2016. Un rassemblement pro-Trump à Tulsa, en Oklahoma, le 20 janvier 2016.  Photo :  ICI Radio-Canada/Sylvain Richard

Mais l'appui à Trump va bien au-delà. Il attire aussi les jeunes. Regardez les images prises dans ses rassemblements. Les jeunes adultes sont souvent ceux qui semblent le plus enthousiastes, ceux qui s'emportent le plus.

Un rassemblement pro-Trump à Tulsa, en Oklahoma, le 20 janvier 2016. Un rassemblement pro-Trump à Tulsa, en Oklahoma, le 20 janvier 2016.  Photo :  ICI Radio-Canada/Sylvain Richard

C'est peut-être moins visible dans les rassemblements du milliardaire, mais il y a aussi bien des gens éduqués et nantis qui l'appuient. En Virginie, le quart des électeurs ayant plus qu'un baccalauréat ont voté pour le milliardaire. En Arkansas, Trump a aussi récolté l'appui de la moitié des électeurs aisés (plus de 100 000 $ par année).

Un rassemblement pro-Trump à Hampton, au New Hampshire, le 14 août 2015. Un rassemblement pro-Trump à Hampton, au New Hampshire, le 14 août 2015.  Photo :  ICI Radio-Canada/Yanik Dumont Baron

Vous croyez aussi que Trump repousse les femmes avec ses commentaires désobligeants? C'est vrai qu'en général, il est plus populaire chez les hommes. Mais dans bien des États, c'est à lui qu'est allé le plus gros bloc d'électrices. Au Massassuchetts, le milliardaire a récolté deux fois plus d'appuis féminins que ses deux principaux rivaux.

Géographiquement, ses appuis sont bien variés. Il a gagné dans le sud, sur la côte est, dans le nord manufacturier. Les sondeurs croient que ses appuis sont moins importants dans l'ouest du pays. Mais dans cette région, seul le Nevada a voté et Trump l'a emporté.

Des partisans de Donald Trump font une prière au début d'un rassemblement à Pendleton, en Caroline du Sud, le 10 février 2016. Des partisans de Donald Trump font une prière au début d'un rassemblement à Pendleton, en Caroline du Sud, le 10 février 2016.  Photo :  Reuters/Jonathan Ernst

Culturellement, le meneur chez les républicains ratisse large. Ceux qui se voient comme des modérés l'appuient. Les conservateurs aussi. Il a moins de popularité auprès de ceux qui se décrivent comme étant « très conservateurs ». Souvent ceux qui votent en fonction de principes religieux. À ce chapitre, l'appui à Trump ne ratisse pas aussi large.

Un rassemblement pro-Trump à Nashua, au New Hampshire, lors des primaires du 9 février 2016. Un rassemblement pro-Trump à Nashua, au New Hampshire, lors des primaires du 9 février 2016.  Photo :  ICI Radio-Canada/Yanik Dumont Baron

Ce qui semble unir ses partisans, c'est la colère. Sans surprise, me direz-vous. Par de grandes marges, Trump a l'appui de gens qui sont non seulement « insatisfaits » du gouvernement américain; ils sont carrément en colère contre Washington et ses institutions.

Un petit partisan de Donald Trump à Tulsa, en Oklahoma, le 20 janvier 2016. Un petit partisan de Donald Trump à Tulsa, en Oklahoma, le 20 janvier 2016.  Photo :  ICI Radio-Canada/Sylvain Richard

Ces gens aiment son style abrasif, admirent le fait qu'il dit les choses « comme elles le sont », qu'il n'emploie pas de filtre quand il parle. Sans surprise non plus, le visage changeant de l'Amérique les inquiète. Le terrorisme aussi. Ils n'habitent pas tous dans une ville qui pourrait être prise pour cible par les djihadistes, mais l'idée leur fait peur.

Des partisans de Donald Trump à Nashua, au New Hampshire, lors des primaires du 9 février 2016. Des partisans de Donald Trump à Nashua, au New Hampshire, lors des primaires du 9 février 2016.  Photo :  ICI Radio-Canada/Yanik Dumont Baron

Parmi les partisans de Trump, il y a aussi des discrets. Des gens qui n'osent pas clamer tout haut leur appui à un personnage aussi controversé. Il y a bien des républicains, mais aussi des démocrates déçus.

Dans cette foule de partisans, on cherche un dirigeant fort, qui se tient debout. Les adeptes de Trump sont convaincus d'avoir trouvé leur homme. Et ils comptent l'appuyer jusqu'au bout.