En route vers la présidentielle américaine

Une primaire explosive en Caroline du Sud

Le candidat Donald Trump, entouré de deux de ses rivaux, Marco Rubio et Ted Cruz Le candidat Donald Trump, entouré de deux de ses rivaux, Marco Rubio et Ted Cruz  Photo :  Randall Hill / Reuters

Les insultes se multiplient dans la course républicaine à quelques heures de la primaire en Caroline du Sud. C'est un signe que le temps presse, qu'il faut à tout prix se démarquer, quitte à le faire en rabaissant ses adversaires. Voici l'état des lieux.

Une analyse de Yanik Dumont Baron TwitterCourriel correspondant à Washington 

Donald Trump en a rajouté cette semaine, aussi incroyable que cela puisse paraître dans une campagne déjà rocambolesque.

Il a enfreint une autre règle non écrite de la campagne : ne pas critiquer un ancien président de son parti. Il l'a fait en plein débat, en accusant l'administration de George W. Bush d'avoir menti aux Américains sur la guerre en Irak et sur la présence d'armes de destruction massive.

Ce n'est pas la première fois que Trump remet en question les piliers républicains. Il promet de ne pas toucher à plusieurs programmes d'avantages sociaux, comme la sécurité sociale. Il parle même de hausser les impôts pour les plus riches.

Sa popularité persistante donne plus que des malaises aux bonzes du parti. Une victoire de Trump samedi soir ravivera leurs craintes et ajoutera à l'urgence de trouver une façon de lui bloquer le passage.

Quelle performance pour Marco Rubio?

Marco Rubio se présente comme un choix plus raisonnable, moins diviseur que le flamboyant milliardaire. En preuve, il parle fièrement de l'appui de la populaire gouverneure de la Caroline du Sud, Nikki Haley.

Il espère avoir mis sa mauvaise performance du New Hampshire (il était arrivé cinquième!) derrière lui. Un très bon résultat ce soir pourrait solidifier son image de jeune premier d'origine latino. De celui qui pourrait unir son parti. J'écris « très bon » parce qu'un résultat simplement bon pourrait donner l'impression qu'il n'est pas celui sur qui il faut miser, finalement.

Ted Cruz et sa stratégie de campagne

Le sénateur Ted Cruz est cependant sur son chemin. Le vote de samedi pourrait confirmer que sa stratégie de campagne fonctionne bien. Il mise sur ses valeurs bien conservatrices et sur une importante réserve d'argent.

L'ampleur de sa victoire en Iowa en a surpris plusieurs. En théorie, la Caroline du Sud est l'un de ses États qui devraient facilement l'appuyer. Seul hic, une partie des électeurs qu'il courtise aime plutôt Donald Trump.

Fin de parcours pour Jeb Bush?

Jeb Bush joue le tout pour le tout avec le vote de samedi. Il a fait venir son frère George W. en campagne, une rare sortie politique pour l'ancien président. Il a aussi fait appel à sa mère. Ce qui n'est pas rien pour une dame de 90 ans qui a déjà dit que la Maison-Blanche avait vu assez de Bush!

Avec tous ses efforts, Jeb Bush doit briller en fin de semaine, dépasser Rubio encore une fois et s'approcher des meneurs. On sent déjà de la frustration chez l'ancien gouverneur de Floride. Et de Washington, on entend un bruit grandissant : la Caroline du Sud pourrait être la fin de la route pour le fils et frère d'anciens présidents.