En route vers la présidentielle américaine

Les candidats en lice pour la présidentielle 2016

Les premiers caucus démocrate et républicain en Iowa au début de février ont donné le coup d'envoi du processus de sélection des deux principaux partis aux États-Unis pour choisir leur candidat en vue de l'élection présidentielle de novembre 2016.

Qui sont les candidats toujours en lice? Brefs portraits des candidats qui aspirent toujours ou qui aspiraient à mener leur parti.


HILLARY CLINTON

Hillary Clinton  Photo :  AP/Charlie Neibergall

Hillary Clinton, 68 ans, est une avocate diplômée de l'école de droit de l'Université Yale. Première dame des États-Unis de 1993 à 2001, sous la présidence de son mari, Bill Clinton, elle est élue sénatrice de l'État de New York en 2000, poste qu'elle occupera jusqu'en 2009.

En 2008, elle est défaite dans la course à l'investiture démocrate, remportée par Barack Obama. Elle occupe le titre de secrétaire d'État de 2009 à 2013.


BERNIE SANDERS

Bernie Sanders faisant campagne à Washington, le 17 décembre 2015  Photo :  AP/Manuel Balce Ceneta

Maire de Burlington, dans le Vermont, de 1981 à 1989, Bernie Sanders se fait élire en 1990 au Congrès comme député indépendant. L'homme de 74 ans est sénateur du Vermont depuis 2007.

Bernie Sanders se dit ouvertement « démocrate socialiste ». Il refuse de recevoir du financement des Super PAC, ces comités d'action politique privés qui soutiennent des candidats. Sa campagne est donc financée par les petits dons de particuliers. Si Hillary Clinton mène toujours la course dans les sondages en ce début d'année, M. Sanders est presque arrivé à égalité avec elle en Iowa, qui a tenu ses premiers caucus le 1er février.


CANDIDAT QUI S'EST RETIRÉ

MARTIN O'MALLEY

L'ancien gouverneur du Maryland, Martin O'Malley  Photo :  AP/Charlie Neibergall

À 52 ans, Martin O'Malley est le plus jeune des trois candidats à la course à l'investiture démocrate. Il a été maire de la ville de Baltimore, dans le Maryland, de 1999 à 2007. Il est élu gouverneur de cet État en 2006.

À ce poste, il a notamment apporté son soutien au projet de loi autorisant le mariage pour les couples du même sexe en 2012, et signé en 2013 la loi abolissant la peine capitale dans son État.

Martin O'Malley a annoncé son retrait de la course le 1er février, après avoir reçu moins de 1 % des appuis en Iowa.  

DONALD TRUMP

Donald Trump  Photo :  AP

Homme d'affaires américain, Donald Trump, 69 ans, a fait fortune dans le domaine de l'immobilier. On l'a également connu comme animateur de télévision.

Multipliant les déclarations controversées, notamment sur les musulmans, l'immigration et le terrorisme, le candidat critiqué par les instances du Parti républicain trône toujours, en début d'année, au sommet des sondages dans la course à l'investiture républicaine.


CANDIDATS QUI SE SONT RETIRÉS

JOHN KASICH

John Kasich a lancé sa campagne pour remporter l'investiture républicaine à Colombus, en Ohio.  Photo :  Aaron Bernstein/Reuters

Gouverneur de l'Ohio depuis 2011, John Kasich a auparavant siégé à la Chambre des représentants, de 1981 à 2001. Il y a notamment présidé l'important comité sur le budget. En 2000, il avait présenté sa candidature aux primaires chez les républicains, mais s'était rapidement rallié à George W. Bush.

L'homme de 63 ans relaie un message de conservatisme fiscal et de compassion. Il a notamment fait le choix controversé dans les rangs républicains d'étendre le programme de Medicaid, la réforme des soins de santé du président Obama.

John Kasich s'est retiré de la course le 4 mai, moins de 24 heures après le retrait de Texas Ted Cruz, laissant la voie libre à Donald Trump. Le milliardaire à d'ailleurs déclaré qu'il serait intéressé à examiner la candidature de M. Kasich comme colistier et candidat à la vice-présidence.

TED CRUZ

Le sénateur américain Ted Cruz.  Photo :  Joshua Roberts / Reuters

Né à Calgary d'un père d'origine cubaine et d'une mère américaine, Ted Cruz est diplômé en droit de l'Université Harvard. Il a oeuvré comme procureur général adjoint dans l'administration de George W. Bush, avant d'être nommé procureur général du Texas en 2003.

En 2012, il devient le candidat républicain pour le poste de sénateur de l'État, devançant contre toute attente des candidats de l'establishment du parti. Il est élu et entre en fonction au début de 2013. Cruz est perçu comme un farouche défenseur des valeurs conservatrices. Il a renoncé à sa citoyenneté canadienne l'an dernier.

« Nous avons tout donné, mais les électeurs ont choisi une autre voie », a déclaré Ted Cruz, prenant acte des résultats du vote en Indiana, le 3 mai. Il abandonne la course une semaine à peine après avoir annoncé que Carly Fiorina serait sa colistière.

MARCO RUBIO

Marco Rubio après avoir annoncé son retrait de la course à l'investiture républicaine. Marco Rubio après avoir annoncé son retrait de la course à l'investiture républicaine.  Photo :  Carlo Allegri / Reuters

Fils d'immigrants cubains, Marco Rubio dirige en 1996 la campagne du candidat républicain Bob Dole en Floride. Il est élu président de la Chambre des représentants de cet État en 2006, poste qu'il occupera pendant deux ans.

En novembre 2010, il devient sénateur de la Floride, devançant l'ex-sénateur républicain Charlie Crist, devenu indépendant. Élu en surfant sur la vague du Tea Party, il s'est depuis rapproché des conservateurs plus pragmatiques de la formation, notamment en matière d'immigration. À 44 ans, il était le plus jeune candidat en lice.

Il a annoncé son retrait de la course à l'investiture après avoir été battu chez lui, en Floride, le 15 mars 2016. « La politique du ressentiment ne fera pas que diviser le Parti [républicain], elle laissera aussi notre nation divisée », a-t-il notamment déclaré.

BEN CARSON

Ben Carson  Photo :  Reuters / CHRIS KEANE

Neurochirurgien de renom, Ben Carson a été élevé par une mère célibataire à Détroit, surmontant la pauvreté et certains problèmes à l'adolescence pour finalement mener de brillantes études universitaires.

Celui qui n'a jamais occupé un poste d'élu a des positions très conservatrices sur de nombreux sujets : il ne croit pas aux changements climatiques et dénonce l'homosexualité. L'homme de 64 ans a déjà déclaré qu'il voudrait déployer des soldats le long de la frontière canadienne.

« Beaucoup de gens m'aiment, mais ils ne voteront juste pas pour moi », a déclaré Ben Carson en annonçant son retrait de la course le 4 mars 2016. Il appuie Donald Trump dans la course.

JEB BUSH

Jeb Bush candidat à l'investiture républicaine  Photo :  AP/SUSAN WALSH

Fils de George H. et frère de George W., Jeb est le troisième Bush à tenter sa chance pour la présidence des États-Unis. Il a été gouverneur de la Floride de 1999 à 2007.

Jeb Bush est considéré comme un candidat modéré, notamment en matière d'immigration. Il est marié à une Américaine d'origine mexicaine.

Après avoir essuyé un nouveau revers aux primaires républicaines, Jeb Bush s'est retiré de la course à la Maison-Blanche le 20 février

JIM GILMORE

Jim Gilmore, candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle de 2016.  Photo :  AP/Jim Cole

Diplômé en droit de l'Université de Virginie, Jim Gilmore travaille d'abord dans le privé. En 1993, il devient procureur général de la Virginie, puis gouverneur de cet État. Il occupera cette fonction de 1998 à 2002.

Jim Gilmore avait brièvement été des candidats à l'investiture républicaine en 2008.

Il a annoncé qu'il se retirait de la course le 12 février.

CHRIS CHRISTIE

Chris Christie, gouverneur du New Jersey

Gouverneur du New Jersey depuis 2010, Chris Christie a été procureur des États-Unis pour cet État de 2002 à 2008. Certains le pressentaient comme candidat présidentiel en 2012, mais il s'était alors rangé derrière Mitt Romney.

Considéré comme un candidat modéré, Chris Christie a souffert d'un scandale nommé le « bridgegate » en 2014, où des membres de son entourage politique auraient créé des embouteillages monstres pour punir un maire du New Jersey.

Chris Christie a annoncé qu'il ne serait plus candidat le 10 février, après des résultats décevants au New Hampshire.

CARLY FIORINA

Carly Fiorina Carly Fiorina, était la seule candidate féminine à l'investiture républicaine.  Photo :  CHRIS KEANE / Reuters

La femme d'affaires Carly Fiorina est diplômée en philosophie de l'Université Stanford et en administration de l'Université du Maryland. Elle a été à la tête de Hewlett-Packard de 1999 à 2005.

Elle tente de se faire élire une première fois au poste de sénatrice pour le Parti républicain en 2010, mais elle ne parvient pas à battre la sénatrice démocrate sortante, Barbara Boxer. Carly Fiorina est contre l'avortement, et pour une réforme de l'immigration, et souhaite réinvestir dans l'équipement militaire.

Le 10 février, au lendemain du caucus du New Hampshire, Mme Fiorina a confirmé son retrait de la course. 

MIKE HUCKABEE

Mike Huckabee  Photo :  Jim Young / Reuters

Mike Huckabee est devenu pasteur de l'Église évangéliste à l'âge de 18 ans. Ce n'est qu'en 1992 qu'il décide de renoncer à son ministère pour présenter sa candidature au Sénat américain pour le Parti républicain, sans toutefois être élu.

Gouverneur de l'Arkansas de 1996 à 2007, l'homme de 59 ans tente maintenant pour une deuxième fois de devenir le candidat présidentiel des républicains, après une première tentative infructueuse en 2008.

Le 1er février, après le caucus de l'Iowa, Mike Huckabee a indiqué qu'il se retirait de la course. 

RAND PAUL

Le sénateur républicain Rand Paul  Photo :  AP/Charles Dharapak

Sénateur du Kentucky depuis 2011, Rand Paul est un conservateur libertaire et précurseur du Tea Party. L'ophtalmologiste de profession préconise une approche économique ultralibérale.

Au cours de ses années en politique, il a notamment dénoncé les violations de la vie privée par l'Agence nationale de sécurité et a plaidé pour une réforme du système pénal.

Rand Paul a annoncé son retrait de la course le 2 février. Il avait reçu 4,5 % des voix au caucus de l'Iowa.

RICK SANTORUM

Le républicain Rick Santorum  Photo :  AP/Jae C. Hong

Élu une première fois représentant de Pennsylvanie à 32 ans, il a siégé au Sénat pendant deux mandats, avant d'être battu par le candidat démocrate en 2006. Opposé au mariage gai et à l'enseignement de la théorie de l'évolution, Rick Santorum, 57 ans, est reconnu pour ses positions sociales conservatrices.

Deuxième de la course à l'investiture républicaine de 2012 derrière Mitt Romney, il avait alors choisi d'abandonner et de se rallier à son adversaire. Dans l'actuelle campagne, il promet d'être le candidat de la classe moyenne, abandonnée selon lui par les élites politiques et économiques.

Rick Santorum a annoncé son retrait de la course le 2 février. Il avait reçu 1 % des voix au caucus de l'Iowa.