Élections Ontario 2014

Programme du NPD: de nombreux points communs avec les promesses libérales

Plus de deux semaines après le début de la campagne électorale, le NPD a dévoilé son programme. Et les engagements néo-démocrates ressemblent beaucoup à ceux des libéraux.

Un constat que confirme le candidat libéral et ministre de la Formation et des Collèges et Universités, Brad Duguid. « Ces objectifs auraient pu être atteints si les néo-démocrates avaient appuyé le budget », dit-il.

La chef néo-démocrate, Andrea Horwath, promet de geler les droits de scolarité et d'éliminer la portion provinciale des intérêts sur les dettes d'études si elle prend le pouvoir, le 12 juin.

Le programme électoral du NPD prévoit aussi le rétablissement du service de train de passagers Ontario Northland entre Toronto et Cochrane, et une réduction de 15 % des primes d'assurance automobile d'ici un an.

« Pendant 10 longues années, les libéraux ont rendu la vie plus chère pour les familles. Notre plan est de donner un répit aux familles en se tenant debout pour défendre la classe moyenne. » — Andrea Horwath, chef du NPD

Tout comme les libéraux, les néo-démocrates promettent d'éliminer l'énorme déficit provincial de 12,5 G$ d'ici 2017-2018. Les conservateurs projettent de sortir du rouge un an plus tôt.

Pour atteindre l'équilibre budgétaire, le NPD veut augmenter l'impôt des entreprises à 12,5 % et, comme il l'a déjà annoncé, nommer un ministre de l'Épargne, chargé d'identifier des économies annuelles non spécifiées de 600 M$.

Promesses du NPD 

  • Geler les droits de scolarité
  • Annuler la portion provinciale des intérêts sur les dettes d'études
  • Effacer la dette d'études des médecins qui pratiquent en région
  • Réduire de 15 % les primes d'assurance auto d'ici juin 2015
  • Rétablir le train le Northlander entre Toronto et Cochrane
  • Réduire de moitié le temps d'attente dans les urgences
  • Créer des centres de santé ouverts 24 heures sur 24
  • Embaucher 1000 enseignants en éducation physique d'ici 4 ans
  • Dépenser 2 M$ par an pour mener des études d'impact environnemental sur des projets de pipeline
  • Supprimer la TVH sur les factures d'électricité
  • Augmenter l'impôt des entreprises, qui passerait de 11,5 % à 12,5 %

Andrea Horwath a aussi affirmé jeudi qu'un gouvernement néo-démocrate serait prêt à s'asseoir avec les constructeurs automobiles pour négocier une aide leur permettant de préserver et de créer des emplois en Ontario.

En matière de retraite, la chef du NPD promet de continuer à demander à Ottawa de bonifier le Régime de pensions du Canada, contrairement aux libéraux qui s'engagent à créer un nouveau plan ontarien.

Emplois et retraite

Les conservateurs ont déjà dévoilé leur programme. Leur chef, Tim Hudak, répète depuis le début de la campagne sa promesse de créer 1 million d'emplois d'ici huit ans.

Pour leur part, les libéraux font campagne sur leur dernier budget, qui n'a jamais été adopté à l'Assemblée législative parce que la première ministre Kathleen Wynne a déclenché des élections avant que son gouvernement minoritaire ne soit renversé par l'opposition.

Le parti doit dévoiler officiellement sa plateforme à Thunder Bay dimanche.

La chef libérale Kathleen Wynne, en compagnie de son conseiller, Paul Martin, a rappelé ce matin sa promesse de créer un nouveau régime de retraite public :

Où sont les chefs aujourd'hui?

  • Andrea Horwath : Elle dévoile le programme du NPD à l'Université de Toronto.
  • Kathleen Wynne : Elle fait campagne à Toronto.
  • Tim Hudak : Il visite le Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario à Ottawa.

 

Suivez nos journalistes sur le terrain



En chiffres

en chiffres

En chiffres