Élections Manitoba 2016

Les libéraux promettent d'investir dans la lutte contre la dépendance aux drogues

Le Parti libéral promet d'investir 400 000 $ pour le tribunal de traitement de la toxicomanie et estime que cela permettra au gouvernement d'économiser de l'argent. Le Parti libéral promet d'investir 400 000 $ pour le tribunal de traitement de la toxicomanie et estime que cela permettra au gouvernement d'économiser de l'argent.  Photo :  Radio-Canada

Le Parti libéral du Manitoba s'est engagé dimanche à doubler le financement d'un programme de réhabilitation des personnes qui font face à des accusations en lien avec la drogue.

Le tribunal de traitement de la toxicomanie (TTT), mis en place en 2006, reçoit tout son financement, qui s'élève à 400 000 $, du gouvernement fédéral.

Le TTT offre à des personnes qui plaident coupables à des accusations en lien avec la drogue de suivre un programme rigoureux. Ceux qui respectent le programme évitent d'être incarcérés. Ce programme a pour objectif de permettre à ces personnes de mettre fin à leur dépendance et d'intégrer la société.

Selon la chef libérale Rana Bokhari, ce programme permet au gouvernement d'économiser de l'argent, puisque les personnes qui y participent ne sont pas incarcérées. Elle indique que l'incarcération d'un détenu coûte plus de 70 000 $ par année, alors que l'État ne débourse que 40 000 $ pour les participants au programme.

« Nous devons diminuer les coûts du système de justice et le tribunal de traitement de la toxicomanie est une façon reconnue de le faire, puisqu'un plus grand nombre de personnes retournent dans la communauté et la grande majorité d'entre eux ne vont pas récidiver. » — Rana Bokhari, chef du Parti libéral

Le TTT de Winnipeg, qui a ouvert ses portes en 2006, est le troisième tribunal du genre mis sur pied au Canada.

Depuis 2007, 1000 personnes ont comparu devant un TTT financé par le gouvernement fédéral et 35 % d'entre eux ont suivi le programme ou y sont toujours inscrit. Les autres se sont retrouvées devant le système judiciaire normal, mais la majorité d'entre eux ont tout de même amélioré leur qualité de vie, selon le gouvernement fédéral.

Dans un communiqué, le Nouveau Parti démocratique (NPD) a reconnu que la dépendance était une question importante et a souligné qu'il avait mis sur pied le TTT de Winnipeg en collaboration avec Ottawa. Le NPD a aussi critiqué la position des libéraux de privatiser la vente d'alcool en affirmant que celle-ci permet de subventionner des programmes de prévention et de traitement des dépendances.

Manitoba en direct Afficher le fil complet