Élections Manitoba 2016

Les Manitobains appelés aux urnes

Le reportage de Louis-Philippe Leblanc

Le premier ministre Greg Selinger a renconté la lieutenante-gouverneure Janice Filmon mercredi pour demander la dissolution de l'Assemblée, donnant ainsi le coup d'envoi à la campagne électorale. Les Manitobains se rendront aux urnes le 19 avril prochain.

À l'origine, les élections provinciales devaient avoir lieu en octobre 2015, mais, en vertu de la loi électorale du Manitoba, elles ont été décalées pour éviter qu'elles n'aient lieu à la même époque que les élections fédérales du 19 octobre.

Au moment de la dissolution, le Nouveau Parti démocratique détenait 35 sièges, le Parti progressiste conservateur 19 et le Parti libéral un siège. Deux sièges étaient vacants.

Élections Manitoba 2016 : Boussole électorale

Greg Selinger et les membres du Nouveau Parti démocratique se rendent chez la lieutenante-gouverneure pour demander la dissolution de la chambre  Photo :  ICI Radio-Canada/Camille Gris Roy

À la tête de la province depuis octobre 2009, Greg Selinger a dû faire face aux graves inondations de 2011, les plus importantes en 150 ans à frapper le Manitoba. La province porte encore, dans certains endroits, les stigmates de cette catastrophe.

Greg Selinger a par ailleurs décidé d'augmenter de 7 % à 8 % la taxe de vente provinciale le 1er juillet 2013, sans passer par un référendum. L'opposition conservatrice avait contesté cette décision devant les tribunaux, mais avait fini par perdre la bataille judiciaire.

Enfin, le premier ministre néo-démocrate a dû faire face à une révolte au sein de son propre parti à l'automne 2014, menée par l'ancienne ministre de l'Emploi et de l'Économie, Theresa Oswald. Au total, cinq ministres ont alors démissionné, contestant sa direction. Greg Selinger est parvenu à se maintenir à la tête du NPD provincial de justesse en mars 2015 en remportant la course à la direction avec 33 voix d'avance sur Theresa Oswald.

Manitoba en direct Afficher le fil complet