HTML statique
/top-body/index.htm


Les intégrateurs peuvent mettre ici du HTML, du Javascript, des images, du texte, des manchettes etc...

Auschwitz, notre devoir de mémoire


Le 27 janvier 1945, les soldats de l’Armée rouge arrivent dans le camp de concentration d’Auschwitz, à l’ouest de Cracovie, en Pologne. Ils y découvrent quelques milliers de prisonniers d’une maigreur squelettique, plus morts que vivants. Une preuve, s’il en fallait, de l’indicible cruauté des nazis. 

Mis en place en 1940, le camp d’Auschwitz a pour objectif de mettre en œuvre la « solution finale » du régime nazi visant l’extermination des Juifs. Les tziganes, les opposants politiques et les prisonniers de guerre sont aussi détenus dans ce camp. Les conditions y sont extrêmement dégradantes, et nombreux sont les prisonniers qui meurent de faim ou d’épuisement en raison du travail surhumain, des tortures et des expériences médicales. En 1943, on installe dans le camp de la mort quatre fours crématoires et des chambres à gaz.

Selon les chiffres du Musée d’Auschwitz — dont les premiers guides seront des survivants du camp —, 1,3 million de personnes, juives pour la plupart, y sont déportées, et 1,1 million de prisonniers y sont tués.

Soixante-dix ans après la libération d’Auschwitz, l’horreur des camps nazis soulève encore des questions sans réponse. Comment a-t-on pu aller jusque-là? Jusqu’à quel point avons-nous fermé les yeux, à l’époque, sur ce qui se passait dans ces camps?
  • Le « comptable » d’Auschwitz condamné à quatre ans de prison

    Le « comptable » d’Auschwitz condamné à quatre ans de prison

    Un ancien garde du camp de concentration d'Auschwitz a été condamné mercredi, en Allemagne, à quatre ans de détention pour sa culpabilité à 300 000 chefs de complicité pour meurtre. Il était
  • Marche de 500 jeunes en mémoire de l’Holocauste

    Marche de 500 jeunes en mémoire de l’Holocauste

    Soixante-dix ans après la libération d'Auschwitz, une survivante de l'Holocauste, Sally Wasserman, a livré son témoignage à plus de 500 élèves de l'école secondaire Pope John Paul II à
  • Oskar Groening fournit des détails troublants d'Auschwitz

    Oskar Groening fournit des détails troublants d'Auschwitz

    Un ancien sergent des SS nazis a fourni mercredi des détails à glacer le sang sur la manière dont des trains bondés de Juifs arrivaient à Auschwitz, avant que les victimes ne soient
  • Les étoiles d'Auschwitz
    L'ascenseur pour les étoiles

    Les étoiles d'Auschwitz

    C'est à Prague, au début du 14e siècle, que l'étoile de David est apparue pour la première fois en tant qu'emblème de la communauté juive européenne. Peu à peu, le symbole s'est imposé comme
  • Cracovie, 70 ans plus tard
    Le Téléjournal / 22 h

    Cracovie, 70 ans plus tard

    Vidéo -  C'est aujourd'hui qu'avaient lieu en Pologne, les cérémonies commémorant le 70ième anniversaire de la libération du camp de la mort d'Auschwitz, où les nazis ont exterminé plus d'un million
  • Auschwitz, 70 ans plus tard : l'horreur est toujours présente
    Pour faire un monde

    Auschwitz, 70 ans plus tard : l'horreur est toujours présente

  • 70e anniversaire de la libération d'Auschwitz : un devoir de mémoire, selon une survivante

    70e anniversaire de la libération d'Auschwitz : un devoir de mémoire, selon une survivante

    La survivante de l'Holocauste Regine Rubinfeld Frankel juge qu'il est essentiel de se rappeler ces tristes moments de l'histoire. « Il faut se souvenir de ce qui s'est passé pour que ça ne
  • Le touchant témoignage du Montréalais Jean Kutscher, un survivant de l'Holocauste
    Le 15-18

    Le touchant témoignage du Montréalais Jean Kutscher, un survivant de l'Holocauste

    Il y a 70 ans aujourd'hui, les troupes de l'Armée rouge entraient dans le camp d'Auschwitz. Une date symbolique qui marque le début de la fin de l'une des périodes les plus noires de
  • 70e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz
    Pas de midi sans info

    70e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz

    « Nous avons répété, après Auschwitz, comme une formule magique : "Jamais plus." » Le journaliste et commentateur politique polonais Konstantin Gebert se désole que la tragédie d'Auschwitz
  • 70e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz
    Pas de midi sans info

    70e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz

    « Nous avons répété, après Auschwitz, comme une formule magique : "Jamais plus." » Le journaliste et commentateur politique polonais Konstantin Gebert se désole que la tragédie d'Auschwitz