Élections Grand Montréal

Mélanie Joly détaille son projet de SRB

Mélanie Joly en compagnie de Mathieu Bélanger, responsable des questions liées aux transports collectifs et candidat dans le district Champlain-L'Île-des-Sœurs Mélanie Joly en compagnie de Mathieu Bélanger, responsable des questions liées aux transports collectifs et candidat dans le district Champlain-L'Île-des-Sœurs

La candidate à la mairie de Montréal Mélanie Joly a présenté lundi les grandes lignes de son projet de service rapide par bus.

Comme elle l'avait déjà annoncé, Mme Joly entend développer 130 kilomètres de voies réservées au SRB d'ici 2021. Elle a précisé lundi que 62 kilomètres seraient développés d'ici 2017 et 68 autres d'ici 2021.

Selon elle, il s'agit d'« une réponse simple, efficace et abordable aux problèmes de congestion automobile » à Montréal.

Mme Joly estime les coûts de son projet à 7 millions de dollars le kilomètre, pour un total d'environ 900 millions de dollars. Elle souligne que la plupart des lignes s'implanteraient sur des rues qui ont déjà des voies réservées, limitant ainsi les modifications d'infrastructures.

Avec ce projet qu'elle présente comme un complément au métro, Mélanie Joly entend surtout mieux desservir la périphérie de Montréal. Elle en a d'ailleurs profité pour attaquer son adversaire Richard Bergeron qui, dit-elle, se contente de se limiter au centre de Montréal avec son projet de tramway.

« Quand M. Bergeron dit qu'on pense petit, je trouve ça très drôle parce que lui arrive avec 10 kilomètres au centre de Montréal. C'est une vision complètement déconnectée, complètement réductrice au centre de Montréal. On sait que Montréal est une des villes où il y a le plus de congestion automobile en Amérique du Nord. Montréal, ce n'est pas juste le Plateau-Mont-Royal, c'est 19 arrondissements. »

Première phase du réseau de SRB :

  • Newman / Victoria (9 km) (du métro Angrignon à Lachine)
  • Pie -IX et Notre-Dame (17 km) (d'Henri-Bourassa à la Place des Arts)
  • Henri-Bourassa (12,4 km) (du métro Henri-Bourassa au Pôle Anjou)
  • Du Parc (9,5 km) (de Chabanel à la Place des Arts)
  • Côte-des-Neiges (9,3 km) (de l'Hippodrome au métro Bonaventure)
  • Centre-ville (5,3 km) (boucle entre Griffintown et l'Université McGill)

Deuxième phase du réseau de SRB :

  • Sherbrooke Ouest (3,8 km) (du métro Vendôme au terminus de Montréal-Ouest)
  • Sauvé / Côte-Vertu (17,2 km) (de Technoparc au métro Henri-Bourassa)
  • Marcel-Laurin / Laurentien (5 km) (du métro Côte-Vertu à Cartierville)
  • Jean-Talon / Maurice-Duplessis (15,9 km) (du métro Pie-IX au terminus de Rivière-des-Prairies)
  • Sherbrooke Est (11,6 km) (du Pôle Anjou au terminus de Pointe-aux-Trembles)
  • Pierrefonds (9,7 km) (de Pierrefonds-Ouest à la gare Roxboro-Pierrefonds)
  • Côte-Saint-Luc (4,6 km) (de Cavendish au métro Villa-Maria)

Mélanie Joly a présenté son projet de SRB dans une vidéo mise en ligne sur le site Internet de son parti, le Vrai Changement pour Montréal. Une campagne de promotion sera lancée mardi sur Google, YouTube, Facebook et Twitter.

Élections Grand Montréal