Ferrer donne le ton, Berdych réplique

L'Espagne et la République tchèque se sont partagé les deux premiers affrontements de la finale de la Coupe Davis, vendredi, à Prague.

Les Espagnols ont bien entrepris la défense de leur titre avec un gain de David Ferrer, mais Tomas Berdych a répliqué dans un match marathon en fin de journée.

Berdych a pris la mesure de Nicolas Almagro en cinq manches de 6-3, 3-6, 6-3, 6-7 (5/7) et 6-3. Les deux joueurs se sont renvoyé la balle pendant 3 h 58 min avant que Berdych ne crée l'égalité.

Plus tôt dans la journée, David Ferrer a donné le premier point aux Ibériques en terrain hostile grâce à un gain en trois manches de 6-3, 6-4 et 6-4 contre Radek Stepanek, 37e mondial.

Ferrer a dominé son rival pratiquement à tous les chapitres. Mais fidèle à son habitude, Stepanek s'est montré teigneux.

Le Tchèque aurait pu crouler beaucoup plus rapidement, mais il a défendu avec succès 20 de ses 25 balles de bris. De plus, il a poussé Ferrer à de nombreuses égalités après que l'Espagnol eut pourtant pris l'avance 40-15.

D'ailleurs, Ferrer servait pour le match à 5-2 et 40-15 quand Stepanek a coupé court aux réjouissances précoces grâce à son deuxième bris. Mais ce n'était que partie remise pour le cinquième joueur mondial.

Les Espagnols sont en quête d'une quatrième Coupe Davis en cinq ans. Les Tchèques, eux, n'ont jamais remporté le Saladier d'argent. L'ex-Tchécoslovaquie avait réussi à mettre la main dessus en 1980.