La Williams déjà illégale

Nico Rosberg à Barcelone

Nico Rosberg (Mercedes-Benz) a signé le chrono de référence mardi sur le circuit de Barcelone. Et l'équipe Williams y a présenté sa nouvelle voiture, déjà jugée hors la loi par la FIA.

Rosberg a fait le meilleur temps du jour, après avoir eu un problème de boîte de vitesses dans la matinée, le limitant à 14 tours. Le pilote allemand a devancé de 7 millièmes de seconde le Finlandais Kimi Raikkonen (Lotus) et l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), qui découvrait la Ferrari F138.

C'est à 20 minutes de la fin de la séance que Rosberg a fait son meilleur tour, avec des pneus moyens, en 1 min 22 s 616/1000. Il a amélioré de trois dixièmes de seconde le temps réalisé en matinée par Sebastian Vettel (Red Bull), triple champion du monde en titre. Lewis Hamilton prendra le relais de Rosberg dans la W04 mercredi.

« La base est vraiment, vraiment meilleure, a dit Rosberg. Vous pouvez sentir que le centre de gravité est plus bas, l'aérodynamique est meilleure, la plateforme dont nous disposons est meilleure. Elle a l'air plus solide. C'est un plaisir de piloter parce que c'est beaucoup plus rapide que l'an dernier. Nous avons besoin de travailler, car nous avons eu trop de problèmes de fiabilité pour le moment. Mis à part cela, tout va dans la bonne direction, c'est une certitude. Et les sensations dans la voiture sont bonnes. Nous avons pris un bon départ. »

Les pilotes ont tourné mardi par une température fraîche, 15 degrés Celsius.

Alonso a beaucoup tourné dans la F138. Il a bouclé 110 tours, plus que n'importe quel autre pilote. Il a aussi amélioré son temps l'après-midi, pour finalement signer le 3e chrono du jour.

« L'impression dans la nouvelle voiture était OK, plus ou moins comme prévu, a rapporté Alonso, prudemment. C'est la continuité de la voiture que nous avions au Brésil (fin 2012). J'ai le même siège, les mêmes pédales, etc. Alors, lorsque je me suis installé dans la voiture, les performances devaient être similaires à celles du Brésil. Rien ne m'a réellement surpris, donc c'est une bonne nouvelle. Ce n'était pas le cas l'an dernier lorsque nous avons eu une mauvaise surprise. »

Curieuse impression de déjà vu de la part de l'Espagnol, qui contraste avec celle de Felipe Massa à Jerez, qui disait être « sur une planète complètement différente » dans la F138.

« Nous avons beaucoup de travail à faire au cours des prochains jours, a ajouté Alonso. Sur les pneus, l'aérodynamique, quelques nouvelles composantes et des choses expérimentales qui sont sur la voiture. Il faut continuer à engranger beaucoup de kilomètres. Il faut boucler un grand nombre de tours pendant ces essais pour confirmer que notre voiture est suffisamment forte pour courir. »

L'Espagnol a ainsi devancé Vettel, qui a fini la journée au 4e rang, et le Vénézuélien Pastor Maldonado, 5e temps, qui étrennait la nouvelle Williams FW35 dévoilée le matin même.

À peine sortie, déjà interdite

L'équipe Williams a dévoilé sa nouvelle FW35 à moteur Renault à Barcelone. Elle s'est fait dire par la FIA qu'elle était illégale, et qu'il fallait donc la modifier.

Elle a été scrutée par la presse spécialisée qui a remarqué la sortie osée des échappements. Comme la FIA interdit désormais que les gaz d'échappement servent à améliorer l'appui, les équipes ont redoublé d'ingéniosité pour contourner le règlement. Mais la FIA a donné son verdict. L'organisme a dit à Williams de retravailler ses sorties d'échappement avant le Grand Prix d'Australie. Tout comme Catheram d'ailleurs.

« L'équipe a parlé à la FIA après son verdict, a indiqué l'équipe. Nous avons demandé un éclaircissement à ce sujet, et nous prendrons une décision avant la première course. »

Ferrari aurait aussi un « problème » avec les sorties d'échappement de la F138, dit la presse italienne. « Impossible à modifier », a confié une source chez Ferrari.

La Williams FW35 se distingue par un capot avant totalement plat. Elle est selon les dires de Coughlan, « meilleure et plus raffinée que la version précédente ». Il a notamment souligné que la boîte de vitesses avait effectué plus de 3200 km sur le banc d'essai de l'équipe en Angleterre.

« C'est une meilleure F1, a-t-il ajouté. La boîte de vitesses, la suspension arrière, les extracteurs, l'échappement, le fond plat et bien sûr le museau ont été totalement revus. »

williamsfw35

La Williams FW35 sera confiée au Vénézuélien Pastor Maldonado et au Finlandais Valterri Bottas, qui fera ses débuts comme titulaire en F1.

Avec le départ pour Mercedes-Benz de l'Autrichien Toto Wolff, Frank Williams reste seul maître à bord, secondé par sa fille Claire. À 70 ans, Sir Frank souffle un vent d'optimisme.

« Un groupe de gens talentueux et courageux, avec beaucoup d'imagination, a beaucoup travaillé pour concevoir cette FW35. Il nous faudra attendre jusqu'au Grand Prix d'Australie pour voir vraiment ce que nous valons, mais nous pensons qu'elle marque un pas en avant par rapport à celle de l'an dernier, qui était déjà très compétitive », a-t-il affirmé.

Avec neuf titres mondiaux, Williams est le deuxième constructeur de l'histoire de la F1 pour le nombre de championnats. L'équipe a remporté une victoire en 2012, et s'est classée 8e au classement.

« Williams a été plusieurs fois au sommet au cours des 30 dernières années, a rappelé Sir Williams. C'est la nature de notre sport d'avoir des hauts et des bas, mais lorsque nous sommes en bas, nous luttons pour revenir. J'espère qu'avec l'équipe que nous avons en place actuellement [...] nous serons en position de rivaliser avec les tous meilleurs. »

Résultats de la journée de mardi à Barcelone :

  1. Nico Rosberg (GER/Mercedes-Benz) 1:22,616, 54 tours
  2. Kimi Raikkonen (FIN/Lotus-Renault) 1:22,623, 44
  3. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) 1:22,952, 110
  4. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) 1:22,965, 66
  5. Pastor Maldonado (VEN/Williams-Renault) 1:23,733, 86
  6. Daniel Ricciardo (AUS/Toro Rosso-Ferrari) 1:23,884, 73
  7. Sergio Pérez (MEX/McLaren-Mercedes-Benz) 1:24,124, 77
  8. Paul di Resta (GBR/Force India-Mercedes-Benz) 1:24,144, 82
  9. Esteban Gutierrez (MEX/Sauber-Ferrari) 1:25,124, 68
  10. Max Chilton (GBR/Marussia-Cosworth) 1:26,747, 65
  11. Charles Pic (FRA/Caterham-Renault) 1:27,534, 49