Lauda impose sa présence

Bernie Ecclestone et Niki Lauda  Photo :  AFP/JAKUB SUKUP

Niki Lauda veut changer les choses avec Mercedes-Benz, et il commence par les habitudes de travail.

L'ancien champion du monde est aujourd'hui nouveau membre du comité de direction de la marque allemande, chargé de faire le lien entre l'équipe F1 et la haute direction.

Interviewé par le magazine allemand Bild, il dit qu'il y a des choses à changer dans l'équipe, notamment la communication entre les bureaux et les habitudes de travail.

Selon Bild, Niki Lauda se plaît à arriver à l'improviste à l'usine de Brackley, qui fait travailler 450 personnes. Il a constaté que beaucoup de gens prennent des vacances en décembre et en janvier.

Selon l'ancien pilote autrichien, « c'est justement le moment où il faut brasser des idées pour la nouvelle voiture ».

Il compte profiter du repos des troupes pour trouver des pistes afin de ramener l'équipe Mercedes-Benz « où elle mérite d'être ».

« Je suis souvent en Angleterre pour analyser ce qui se passe, a dit Niki Lauda au journal Welt am Sonntag. Michael Schumacher et Nico Rosberg ont bien commencé la saison (une victoire en Chine), puis tout s'est mis à aller de reculons.

« Avec Ross Brawn, nous devons nous assurer que ça ne se reproduira plus », a-t-il conclu.

Brawn, le responsable

Les commentaires de Niki Lauda arrivent au lendemain des critiques du président de la fédération allemande des sports motorisés et ancien pilote de F1 Hans-Joachim Stuck.

Ross Brawn Ross Brawn attend Lewis Hamilton avec impatience.  Photo :  AFP/Fred Dufour

Il croit le patron de l'équipe, le Britannique Ross Brawn, responsable des échecs de l'équipe Mercedes-Benz depuis trois ans.

« Toute la responsabilité est à mettre sur le compte de Ross Brawn, a dit le dirigeant allemand. La voiture n'était tout simplement pas assez rapide. McLaren a nettement montré les qualités du moteur Mercedes-Benz. Même une petite équipe comme Force India a fait de très belles choses avec lui. »

Hans-Joachim Stuck en a profité pour regretter publiquement le départ forcé de Norbert Haug, ancien directeur du bureau compétition de la marque depuis 22 ans. Un départ lié directement au manque de résultats de l'équipe F1.

« Ce n'est pas lui qui a construit l'auto, mais bien Ross Brawn », a affirmé M. Stück.