La chance de Grosjean

grosjeanromain Romain Grosjean  Photo :  Lotus

Lotus a finalement prolongé le contrat de son pilote Français Romain Grosjean jusqu'à la fin de la saison 2013. Avec de longues semaines d'hésitation.

Un vent d'incertitude soufflait sur l'avenir de Grosjean avec Lotus, après une saison à se faire remarquer plus pour ses erreurs que pour ses bons coups.

« Je suis vraiment content qu'on me fasse confiance, a réagi Grosjean. J'ai beaucoup appris en 2012, et je compte bien mettre ses leçons en pratique pour obtenir des résultats plus constants. »

Ses podiums, notamment à Montréal au Grand Prix du Canada, n'ont pas fait le poids face à ses écarts. Mark Webber l'avait surnommé « l'imbécile du premier tour ».

Le carambolage de Spa qu'il a provoqué au premier tour du Grand Prix de Belgique, et pour lequel il a été jugé responsable par la FIA, a marqué les esprits. Il a été suspendu pour la course suivante.

« Romain a beaucoup de talent, et je suis content qu'il continue avec nous, a dit le patron de l'équipe Éric Boullier. Kimi (Raikkonen) et Romain ont bien travaillé en 2012. Cette continuité nous permettra d'obtenir de meilleurs résultats en 2013. »

L'équipe anglo-luxembourgeoise a fini 4e au classement des constructeurs la saison dernière. Elle doit ce succès, entre autres, aux trois podiums de Grosjean récoltés à Bahreïn, au Canada et en Hongrie.

Dimanche à Bangkok, en Thaïlande, Grosjean a remporté la Course des champions, rendez-vous annuel des meilleurs pilotes toutes catégories confondues, en devançant notamment les Allemands Sebastian Vettel et Michael Schumacher.