Tagliani, bon départ

tagliani_toronto

Le temps était maussade jeudi à Sebring, en Floride, pour la dernière séance d'essais IndyCar de l'année 2012. Alexandre Tagliani était du nombre des 15 pilotes qui ont tourné. Il a inscrit le 3e chrono.

Le pilote québécois (Bryan Herta Autosport) a réalisé un temps de 52,91 s sur le petit circuit routier. Il est resté dans le groupe de six qui est descendu sous les 53 secondes.

« Cela fait du bien de savoir que nous commencerons la saison au même niveau que nos adversaires, a dit Tagliani au magazine Autosport. Parce qu'au début, le retard était tel (avec le motoriste Lotus) que ça ne menait à rien, et c'est comme si nous avions été privés d'une partie de la saison. »

« Avec Honda, nous avons rattrapé notre retard sur les concurrents, et nous devrions pouvoir nous battre pour le titre sur l'ensemble de la saison », a-t-il ajouté.

Alexandre Tagliani et Todd Maloy Alexandre Tagliani et son ingénieur Todd Maloy  Photo :  BHA

Jeudi, à Sebring, Tagliani a vu un pilote recrue le devancer au deuxième rang, Tristan Vaultier, qui découvrait la voiture de l'équipe Sam Schmidt Motorsports.

« Je me sens comme dans une grosse Indy Lights. Et avec l'aide des ingénieurs, je me suis amélioré à chaque tour », a dit Vaultier.

Le pilote français de 23 ans, champion de la série Indy Lights (avec SSM), a tourné en 52,85, et s'est approché à un centième de seconde du temps de référence du jour, réussi par le pilote Penske Will Power (52,84).

« Ça faisait du bien de recommencer à piloter, a dit Power au réseau Speed. On a traversé pas mal de choses. Les gars de Penske et de Chevrolet étaient à leur affaire, comme d'habitude. »

À noter le 8e chrono de la pilote suisse Simona de Silvestro (53,01), qui travaille maintenant pour KV Racing. Son nouveau coéquipier Tony Kanaan (53,13) a fini 11e.

Le pilote ontarien James Hinchcliffe (Andretti Autosport) s'est contenté du 14e rang (53,34).

Mais entre la 14e et la première place, pas grand-chose. Les 15 pilotes ont négocié le petit circuit dans la même demi-seconde (52,84 à 53,48).

Parmi les sujets de conversation du jour dans le paddock, la période des fêtes et les cadeaux de Noël, car la série IndyCar a imposé une interdiction de travailler jusqu'au 4 janvier.