Dans le rouge

Sebastian Vettel sur la piste de Yeongam Sebastian Vettel sur la piste de Yeongam  Photo :  AFP/JUNG YEON-JE

La plus récente édition du Grand Prix de Corée du Sud a engendré un déficit de 36 millions de dollars, ce qui suscite de nouvelles inquiétudes sur sa viabilité chez les organisateurs.

Même si les pertes encourues ont été réduites de moitié par rapport à 2011, les chiffres tracassent aussi les élus de la province de South Jeolla, où est situé le circuit de Yeongam.

Le gouvernement central soutient et finance la présentation du Grand Prix parce qu'il apporte une visibilité pour le pays et sert de promotion touristique partout dans le monde.

Seo Dong-wook, un élu local, a évoqué des décisions radicales à venir pour éviter la répétition des déficits.

Déjà l'an dernier, les organisateurs avaient obtenu des concessions du patron de la F1 Bernie Ecclestone après avoir menacé de se retirer du championnat 2012. L'entente valable jusqu'en 2016 avait été revue à la baisse avec une option pour cinq années de plus.