Vettel, la vedette américaine

Le reportage de Philippe Crépeau

Sebastian Vettel n'a pas laissé beaucoup à ses adversaires. Il a obtenu la toute première pole position de l'histoire du circuit d'Austin, mais devra se méfier de Lewis Hamilton.

Par un temps idéal, sur un circuit de plus en plus adhérent entouré de gradins remplis, Vettel n'a pas failli à sa tâche. Il a fait le temps de référence en 1 min 35 s 657/1000 pour obtenir sa 6e position de tête de la saison.

« J'aurais pu être un peu mieux dans certaines portions (S1 et S3), ce qui explique le petit écart avec Lewis, a noté Vettel. C'était plus serré que prévu. Mais globalement, c'est fantastique et ce sera très important de pouvoir partir devant. D'autant qu'on sera tous les deux (avec son coéquipier Mark Webber) sur la partie propre de la piste. »

Il n'a pas été le seul à descendre dans les 95 secondes au tour, puisque Lewis Hamilton l'a rejoint, avec un chrono de 1:35,766. Ils seront tous les deux sur la première ligne de la grille.

Mais sur cette toute nouvelle piste, très glissante, il sera important de rester dans la ligne de course, plus propre. Or, à la grille de départ, toutes les positions paires sont du mauvais côté.

« Je suis inquiet de partir du côté sale de la piste, a dit Hamilton. On verra bien où je serai en haut de la côte (virage no 1). Je ne veux pas gêner Sebastian, mais je veux gagner. Ce ne sera pas évident pour moi. »

Mark Webber (Red Bull) a fait le 3e chrono pour finir la séance devant les deux pilotes Lotus Romain Grosjean et Kimi Raikkonen.

En raison de sa position sur le côté propre de la piste, il pourrait très bien dépasser Hamilton au départ. Cela lui permettrait de protéger Vettel ensuite...

« Je suis content de notre performance, c'est un beau travail d'équipe. Nous devrions connaître une bonne course », a dit Webber.

Grosse déception pour Ferrari. Fernando Alonso n'a pu faire que le 9e temps, en 1:37,300. Même son coéquipier Felipe Massa a fait mieux.

Et pour ajouter à la difficulté, la pénalité dont est victime le pilote Lotus Romain Grosjean (changement de boîte) le fait chuter de cinq places sur la grille, derrière Alonso. Ce dernier est ainsi déplacé du mauvais côté de la piste, en 8e position sur la quatrième ligne.

Un obstacle de plus pour le pilote Ferrari...

La tâche s'annonce ardue pour Fernando Alonso, car il sait que si Vettel fait course en tête, il devra finir parmi les cinq premiers pour repousser le suspens à la dernière course de la saison, au Brésil.

Résultats des qualifications du Grand Prix des États-Unis :

  • 1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) 1:35,657 à la moyenne de 206,990 km/h
  • 2. Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes-Benz) 1:35,766
  • 3. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) 1:36,174
  • 4. Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault) 1:36,587
  • 5. Kimi Raikkonen (FIN/Lotus-Renault) 1:36,708
  • 6. Michael Schumacher (GER/Mercedes-Benz) 1:36,794
  • 7. Felipe Massa (BRA/Ferrari) 1:36,937
  • 8. Nico Hülkenberg (GER/Force India-Mercedes-Benz) 1:37,141
  • 9. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) 1:37.300
  • 10. Pastor Maldonado (VEN/Williams-Renault) 1:37,842
  • 11. Bruno Senna (BRA/Williams-Renault) 1:37,604
  • 12. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes-Benz) 1:37,616
  • 13. Paul di Resta (GBR/Force India-Mercedes-Benz) 1:37,665
  • 14. Jean-Éric Vergne (FRA/Toro Rosso-Ferrari) 1:37,879
  • 15. Sergio Pérez (MEX/Sauber-Ferrari) 1:38,206
  • 16. Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari) 1:38,437
  • 17. Nico Rosberg (GER/Mercedes-Benz) 1:38,501
  • 18. Daniel Ricciardo (AUS/Toro Rosso-Ferrari) 1:39,114
  • 19. Timo Glock (GER/Marussia-Cosworth) 1:40,056
  • 20. Charles Pic (FRA/Marussia-Cosworth) 1:40,664
  • 21. Vitaly Petrov (RUS/Caterham-Renault) 1:40,809
  • 22. Heikki Kovalainen (FIN/Caterham-Renault) 1:41,166
  • 23. Pedro de la Rosa (ESP/HRT-Cosworth) 1:42,011
  • 24. Narain Karthikeyan (IND/HRT-Cosworth) 1:42,740