Finale réussie, à refaire

Le circuit de Fontana Le circuit de Fontana en Californie  Photo :  AFP/ROBERT LABERGE

Pour les amateurs d'un certain âge, le circuit de Fontana restera toujours associé à la disparition du Canadien Greg Moore en 1999, mais Fontana a en 2012 retrouvé sa place en IndyCar.

La presse spécialisée attendait très peu de la dernière course de la saison IndyCar sur l'anneau de vitesse de Fontana, en Californie, puisque le circuit californien avait laissé tomber l'IndyCar en 2005 pour se concentrer sur la NASCAR qui'elle accueille annuellement depuis 1997.

Certains écrivaient même qu'il n'y aurait pas 10 000 spectateurs dans des gradins pouvant en accueillir 91 000, en raison de la chaleur écrasante qu'il y a à cette période de l'année.

Le patron de la série IndyCar avait ajouté Fontana au calendrier 2012 afin d'équilibrer le nombre de courses sur circuit routier/urbain et sur anneau de vitesse.

« Il est temps de revenir à Fontana », avait dit Randy Bernard le 5 juillet 2011. Et il a fait mieux que cela, en décidant que cette course serait de 500 milles et disputée en soirée pour éviter la grosse chaleur.

Il a remporté son pari. Non seulement 70 000 personnes se sont déplacées, malgré les 40 degrés au début de la course, mais la course a été enlevante du début à la fin.

Il y a eu l'accident de Will Power qui lui a fait perdre le titre, la remontée d'Alexandre Tagliani jusqu'à la première place, le drapeau rouge à la suite de l'accident de Tony Kanaan, l'accident de Takuma Sato dans le dernier tour.

Et le titre pour un pilote américain, Ryan Hunter-Reay. Le premier champion américain depuis 2006.

La porte reste ouverte

De quoi inciter les propriétaires du circuit de Fontana à renouveler l'expérience.

« Nous aimerions revenir (dans le calendrier IndyCar de 2013) », a admis le responsable marketing du circuit, Dave Allen. Rien n'est confirmé, mais on aimerait ça. »

Le patron de la série travaille à bâtir un calendrier plus riche en 2013. De 15 en 2012, la saison 2013 pourrait avoir de 18 à 20 courses.

« Revenir à Fontana en octobre nous conviendrait, a admis Randy Bernard. Mais il faut que tout le monde y trouve son compte. »

Le circuit de Fontana est parfait pour l'IndyCar, avec des voitures à l'aérodynamisme étudié pour éviter les regroupements en peloton à très haute vitesse.

Les pilotes ont pourtant roulé à 216 mph (345 km/h), mais jamais n'a-t-on senti qu'ils roulaient sur des rails, comme c'était le cas à Las Vegas l'an dernier.

Randy Bernard a dit qu'il dévoilerait le calendrier de la saison 2013 d'ici la fin septembre.

Il faut que la série IndyCar offre des circuits qui exigent le respect des pilotes et provoquent l'émotion. Fontana fait partie de ceux-là.