Un Québécois à Strasbourg!

Robert Frosi
Radio-Canada
Olivier Lacoste-Lebuis Olivier Lacoste-Lebuis  Photo :  Express d'Outremont

Un jeune Québécois de 16 ans frappe à la porte du soccer professionnel français!

Olivier Lacoste-Lebuis, un Montréalais de 16 ans, est accepté dans le centre de formation du Racing Club de Strasbourg.

Il s'appelle Olivier Lacoste-Lebuis, et il est d'origine montréalaise. Il a été accepté dans le centre de formation du Racing Club de Strasbourg, l'un des plus vieux clubs français.

C'est un peu comme si un jeune Français faisait partie des espoirs du Canadien de Montréal. Le choc serait à peu près le même...

Le Racing Club est une institution dans le soccer français. Née en 1906, l'équipe a vu passer de nombreux grands noms, comme Raymond Domenech, l'actuel patron de l'équipe de France. Youri Djorkaeff, Didier Six et Frank Leboeuf ont aussi défendu les couleurs de l'équipe.

En ce moment, c'est l'ancien butteur de l'équipe de France, Jean-Pierre Papin, qui entraîne la première équipe.

« C'est un club qui a remporté tous les trophées, explique Jean-Marc Kuentz, directeur technique du centre de formation. On a remporté le Championnat de France en 1979. Mais c'est un club qui a des hautes et des bas, qui navigue entre la 1re et la 2e ligue. »

Pas facile pour un Québécois

Ce n'est pas facile pour un jeune Français de se tailler une place dans le centre de formation d'un club professionnel. On peut donc imaginer pour un jeune Québécois.

« Il a le profil d'un joueur de haut niveau, ajoute Kuentz. On voit chez lui un potentiel important, alors, nous voulons travailler avec lui. On veut l'amener vers son rêve. Mentalement, il est costaud. De notre côté, nous lui offrons l'encadrement, les installations, la scolarité. D'ici deux saisons, il sera dans l'antichambre du club professionnel. »

Le parcours de Lacoste-Lebuis n'a pas été simple pour arriver jusqu'à Strasbourg. Mais il a été chanceux. En sélection canadienne des moins de 17 ans en Irlande du Nord, il a été repéré par un agent allemand, qui a ensuite alerté le club français. Les essais se sont bien déroulés et le voilà aujourd'hui à Strasbourg.

C'est un véritable rêve qui commence à se réaliser pour le Québécois. Mais il veut prendre son temps pour arriver jusqu'aux portes de l'équipe professionnelle.

En complément