Le Canada à un centième du bronze

Mike Janyk Mike Janyk  Photo :  PC/AP Photo/Kerstin Joensson

Le Canada est venu bien près, mardi, de gagner une première médaille aux Championnats du monde de Schladming.

Un tout petit centième de seconde, c'est tout ce qu'il manquait pour que Michael Janyk, Phil Brown, Erin Mielzynski, Marie-Michèle Gagnon et Britanny Phelan montent sur la troisième marche du podium de l'épreuve par équipe.

Dernier skieur à s'élancer lors de la petite finale du slalom en parallèle, Brown devait battre l'Allemand Fritz Dopfer pour assurer une victoire de 3-1 aux siens. Mais l'Allemand s'est imposé par la plus petite des marges, 0,01 s.

Mielzynski avait fait exactement le même coup à Maria Höfl-Riesch dans la course précédente, à la grande stupéfaction de la championne du monde du super-combiné qui avait levé les bras en signe de triomphe à l'arrivée.

Janyk avait redonné espoir aux Canadiens en prenant la mesure de Felix Neureuther, 3e au classement général de la Coupe du monde, par 0,07 s.

Aux débuts des hostilités, Phelan, qui a remplacé Gagnon pour les demi-finales, avait été incapable de suivre la cadence imposée par Lena Duerr et lui avait cédé 0,51 s.

« Nous sommes passés très près de remporter la médaille de bronze. L'équipe a été fantastique », a déclaré le président d'Alpin Canada Max Gartner. « Ils ont vraiment augmenté leur niveau de ski d'un cran devant une grosse foule sous les réflecteurs. »

« J'ai vraiment été impressionné par la dernière prestation de Phil, qui a enregistré son meilleur temps de la journée lors de la vague décisive, a ajouté Gartner. Il y en manquait un petit peu, malheureusement. Mais l'équipe peut garder la tête haute et être satisfaite de sa performance. »

Avec un tel écart, Brown n'avait pratiquement pas le choix de gagner contre Dopfer sur un parcours aussi court... à moins d'un faux pas de l'Allemand. Car en cas d'égalité, on additionne le meilleur chrono masculin et le meilleur chrono féminin pour chaque équipe. Les Allemands ont donc eu l'avantage par trois centièmes de seconde.

Auparavant, le Canada avait créé une surprise en éliminant les Suisses 3-1 en huitièmes de finale. Puis, en quarts de finale, les Canadiens avaient pris l'avance 2-0 avant de voir les Tchèques créer l'égalité, mais le chrono a donné préséance aux représentants de l'unifolié.

Les Autrichiens, champions du monde par équipe Les Autrichiens, champions du monde par équipe  Photo :  AFP/Samuel Kubani

En demi-finales, seul Janyk a eu le dessus dans son duel contre les Suédois qui ont été blanchis 4-0 contre les Autrichiens en finale.

Emmenée par le meneur au classement général Marcel Hirscher, la Wunderteam, exemptée du premier tour en raison de son statut de numéro un mondial, a décroché sa première médaille d'or des Championnats du monde.

« C'est une victoire importante, un succès d'équipe qui nous lance idéalement pour les épreuves techniques des prochains jours », a déclaré Michaela Kirchgasser.

Les skieurs auront droit à une journée de congé mercredi avant les slaloms géants prévus jeudi pour les femmes et vendredi pour les hommes.