Guay glisse mieux, mais se fâche

Erik Guay à Schladming

Erik Guay a visiblement retrouvé ses marques dans le premier entraînement de la descente des Championnats du monde, jeudi. Il a fait le 4e temps, mais il s'est fait mal au dos, ce qui l'a fâché.

Guay a fini à 9 dixièmes du temps de référence. Mais il n'a pas aimé une bosse dans le parcours, mal placée.

« C'est ridicule, a-t-il dit. C'est bien trop gros. On a l'impression de décoller et on atterrit sur du plat, et c'est le dos qui sert d'amortisseur. Dans le premier entraînement, on devrait pouvoir pousser, sans avoir à penser qu'on peut se blesser. Le reste de la piste est OK. »

Le skieur de Mont-Tremblant a négocié le parcours de Schladming en 2 min 3 s 89/100 sur une piste plus dure que les jours précédents, et qui lui convenait mieux. Il a été plus rapide que son grand rival, le Norvégien Aksel Lund Svindal. Ce dernier a réalisé le 5e chrono en 2:03,96.

« On ne peut pas glisser à notre aise, a mentionné Svindal. Il y a trop de rouleaux et de neige fraîche. Ils ont du travail à faire. »

C'est l'Autrichien Hannes Reichelt qui a inscrit le meilleur temps. Il a été le seul à descendre sous les 2 min 3 s. Il a croisé la ligne d'arrivée après 2:02,98 d'efforts pour devancer les Italiens Dominik Paris de 11 centièmes et Christof Innerhofer de 35 centièmes.

Résultats des autres skieurs canadiens : Jan Hudec a fait le 23e temps (2:05,07), Manuel Osborne-Paradis a fini 27e (2:05,14) et Benjamin Thomsen a été crédité du 33e temps (2:05,84).

Un deuxième entraînement est prévu vendredi avant la course de samedi où Erik Guay voudra conserver son titre de champion du monde de la descente, acquis à Garmisch-Partenkirchen le 12 février 2011.

Ce second entraînement sera disputé sur un parcours plus court, amputé du mur final. Mais le directeur de course, Günter Hujara, a autorisé les skieurs à reconnaître cette portion difficile du parcours après l'entraînement qui se tiendra avant le super-combiné féminin. Une seule aire d'arrivée est prévue tant pour les hommes que pour les femmes.

Encore Sterz

Chez les femmes, c'est Regina Sterz qui a encore été la plus rapide. Elle a réalisé le meilleur temps du deuxième entraînement de la descente. La skieuse autrichienne a négocié le parcours en 1:53,01.

Elle a devancé sa compatriote Anna Fenninger de 16 centièmes et la Suisse Marianne Kaufmann-Abdenhalden de 36 centièmes. La Slovène Tina Maze, qui a gagné le super-G mardi, a fait le 10e chrono.

Larisa Yurkiw, seule Canadienne est inscrite, a fait le 33e chrono (1:56,57).

Un troisième entraînement est prévu samedi, avant la descente programmée dimanche sur la piste de la Planai.

À noter que les descentes du week-end aux Championnats du monde seront en webdiffusion sur notre site. En direct avec analyse et description.