Et de quatre pour Lindsey Vonn!

Lindsey Vonn Lindsey Vonn  Photo :  AFP/FABRICE COFFRINI

Lindsey Vonn a remporté samedi le super-G de la Coupe du monde de Saint-Moritz, sa quatrième victoire de la saison, une semaine après avoir signé un triplé à Lake Louise.

L'Américaine s'était emparée des deux premières descentes et du premier super-G de l'année lors de l'escale canadienne.

Vonn inscrit sa 57e victoire en Coupe du monde de ski alpin grâce à un chrono de 1 min 2 s 71/100. Elle a précédé la Slovène Tina Maze (1:03,08), meneuse du classement général, et sa compatriote Julia Mancuso (1:03,72).

La Canadienne Marie-Michèle Gagnon (1:04,67) a terminé l'épreuve en 13e position, son meilleur résultat dans cette discipline.

L'Américaine se rapproche encore un peu plus du record de 62 victoires sur le circuit féminin détenu par l'Autrichienne Annemarie Möser-Proll.

« J'étais vraiment déçue hier après le super-combiné, a déclaré Vonn. Alors aujourd'hui, je savais que plusieurs pouvaient aller vite en super-G comme Tina, Julia, Maria... Je suis contente de compter une victoire de plus. Je suis très satisfaite de cette compétition.

« J'ai perdu trois courses quand j'étais malade mi-novembre, je dois lutter pour revenir. Les records sont extrêmement importants pour moi. Je veux avoir autant de victoires que je peux. Mais il faut savoir aussi rester concentrée. »

La piste avait été raccourcie en raison des mauvaises conditions de visibilité au sommet, mais le soleil a percé les nuages quelques minutes avant le passage de la championne olympique de descente.

Cela a aidé Vonn à reléguer à 37 centièmes sa grande rivale slovène, qui s'élançait avant elle. Mais avec son cinquième podium en neuf courses, Maze, victorieuse du super-combiné la veille, reste solidement ancrée en tête du classement général. Elle compte 167 points d'avance sur Vonn, et 163 sur l'Allemande Maria Höfl-Riesch, 5e du super-G.

« Je savais que c'était possible de gagner, a dit Maze. Les différences de conditions peuvent jouer. Mais quand vous êtes bonne skieuse, vous pouvez skier dans toutes les conditions. Et cela ne doit pas être une excuse.

« Mais c'est vrai que si vous avez le vent sur une partie et que d'autres ne l'ont pas, cela fait la différence. Je vais essayer de chercher une autre victoire en géant demain, après avoir bien skié à Sölden et à Aspen. »

Marque personnelle pour Gagnon

Gagnon a poursuivi son excellent début de saison. Elle a réussi une marque personnelle avec une 13e position en Suisse.

La coureuse de 23 ans, originaire de Lac-Etchemin, a ajouté à sa 8e position au super-combiné de vendredi avec une autre brillante performance. Gagnon était la 56e skieuse à s'élancer sur la piste, mais elle a réussi à inscrire des points pour la septième fois en sept épreuves.

« C'est mon meilleur résultat à ce jour en super-G », a noté Gagnon, d'ordinaire supérieure en slalom et en slalom géant. Elle n'avait jamais fait mieux qu'une 26e position en super-G.

« De plus, c'est mon meilleur début de saison. J'ai vu les commentaires sur Twitter hier à propos de mon classement au top 30 après mes six courses et je voulais poursuivre sur cette lancée. »

Gagnon a entamé sa journée en espérant tirer parti de la piste de Saint-Moritz, traditionnellement un de ses sites de prédilection.

« La luminosité était très faible au début. Pendant l'échauffement, on ne voyait presque rien. Le ciel a commencé à se dégager vers le dossard numéro 20 et j'ai su profiter de la situation. »

Deux autres Canadiennes participaient à l'épreuve de super-G, mais Marie-Pier Préfontaine et Larisa Yurkiw ont toutes les deux raté des portes.