Innerhofer trouve ce que Guay cherche

Une opération au genou cet automne ralentit Jan Hudec en ce début de saison. Mais il a appris à vivre au jour le jour, comme le rapporte Diane Sauvé.

Erik Guay n'a pas réussi à maîtriser la section abrupte de la piste Birds of Prey, vendredi, lors de la descente de la Coupe du monde de Beaver Creek.

Le Canadien et champion du monde de la spécialité avait bien amorcé sa descente en retranchant 22 centièmes de seconde au champion du jour, Christof Innerhofer.

Les choses se sont toutefois gâtées par la suite, comme lors des deux dernières descentes d'entraînement. Entre les deuxième et troisième temps intermédiaires, il a perdu une seconde en 20 secondes de glisse.

Guay a finalement parcouru les 2752 m en 1 min 43 s 6/100 pour ainsi céder 1,37 s à Innerhofer (1:41,69) et finir 15e.

« J'ai perdu 1,1 s entre deux temps intermédiaires. Ce n'est pas le résultat que j'attendais, mais je crois que mon ski s'améliore », a écrit Guay sur Twitter.

Mercredi, il avait indiqué sur Twitter qu'il devait « trouver le juste milieu entre pousser à la limite et bien skier techniquement ».

Innerhofer, lui, l'a forcément trouvé. L'Italien, champion du monde du super-G, avait de quoi rayonner dans le cercle du meneur, puisqu'il savourait sa première victoire en descente depuis celle de Bormio en décembre 2008.

Innerhofer, qui compte aussi deux autres succès (super-G et super-combiné), a devancé les Norvégiens Aksel Lund Svindal et Kjetil Jansrud par respectivement 23 et 50 centièmes.

Christof Innerhofer Christof Innerhofer  Photo :  PC/AP Photo/Alessandro Trovati)

« Je suis comme un fou, a réagi « Winnerhoffer » surnommé ainsi après ses trois podiums aux mondiaux de 2011. C'était une descente incroyable de ma part. J'étais très relax au départ, comme si j'étais à l'entraînement. J'ai pris tous les risques possibles dans le mur et ça a payé. J'ai réussi à trouver l'équilibre entre l'agressivité et le plaisir sur les skis. »

Svindal, qui a réussi le doublé descente-super-G à Lake Louise, filait vers une troisième victoire de suite quand il a frôlé une porte à mi-parcours pour perdre une demi-seconde.

L'exploit du jour revient cependant à l'Autrichien Florian Scheiber. Parti 42e, le skieur de 25 ans a rallié l'arrivée en 4e place (1:42,29) pour inscrire son meilleur résultat sur le grand cirque blanc.

Osborne-Paradis savoure ses points

Chez les autres Canadiens, Benjamin Thomsen (1:43,07) a tout juste suivi Guay pour finir 16e, ex aequo avec l'Américain Travis Ganong, le copain de la Québécoise Marie-Michèle Gagnon.

L'Albertain Jan Hudec (1:43,3), lui, s'est pointé au 24e échelon, à égalité avec l'Autrichien Hannes Reichelt. Manuel Osborne-Paradis (1:43,45) a été le seul autre représentant de l'unifolié à percer le top 30. Le Britanno-Colombien, avec le dossard 43, a pris le 28e rang comme l'Allemand Andreas Sander et il se réjouissait de ses trois points.

« J'avais oublié à quel point il était difficile d'engranger des points en partant loin. Je savoure mes trois points et je suis content de la façon dont mon ski progresse », a indiqué sur Twitter celui qui s'était fracturé la jambe gauche en janvier 2011.

Autres résultats canadiens :

  • Conrad Pridy : 49e (1:44,83)
  • John Kucera : 58e (1:47,01
  • Jeffrey Frisch : n'a pas terminé le parcours